mercredi 30 octobre 2019

STEPHEN KING'S DOCTOR SLEEP


Thriller/Fantastique/Une aventure inattendue et bien menée

Réalisé par Mike Flanagan
Avec Ewan McGregor, Rebecca Ferguson, Kyliegh Curran, Cliff Curtis, Carl Lumbly, Bruce Greenwood, Zahn McClarnon, Carel Struycken, Jacob Tremblay, Emily Alyn Lind...

Long-métrage Américain
Titre original : Doctor Sleep
Durée: 02h32mn
Année de production: 2019
Distributeur: Warner Bros. France 

Date de sortie sur les écrans américains : 8 novembre 2019
Date de sortie sur nos écrans : 30 octobre 2019


Résumé : un nouveau chapitre de Shining de Stanley Kubrick.

Encore profondément marqué par le traumatisme qu'il a vécu, enfant, à l'Overlook Hotel, Dan Torrance a dû se battre pour tenter de trouver un semblant de sérénité. Mais quand il rencontre Abra, courageuse adolescente aux dons extrasensoriels, ses vieux démons resurgissent. Car la jeune fille, consciente que Dan a les mêmes pouvoirs qu'elle, a besoin de son aide : elle cherche à lutter contre la redoutable Rose Claque et sa tribu du Nœud Vrai qui se nourrissent des dons d'innocents comme elle pour conquérir l'immortalité. Formant une alliance inattendue, Dan et Abra s'engagent dans un combat sans merci contre Rose. Face à l'innocence de la jeune fille et à sa manière d'accepter son don, Dan n'a d'autre choix que de mobiliser ses propres pouvoirs, même s'il doit affronter ses peurs et réveiller les fantômes du passé…

Bande annonce (VOSTFR)


Ce que j'en ai pensé : dans STEPHEN KING'S DOCTOR SLEEP, inspiré du roman éponyme, on retrouve le personnage de Danny Torrance qui était interprété par Danny Lloyd, alors âgé de 6 ans, dans le SHINING de Stanley Kubrick (1980). Dans ce long-métrage, Ewan McGregor interprète Dan à l'âge adulte. Il s'agit moins d'une suite que d'un nouveau chapitre de la vie de ce protagoniste, comme annoncé dans le résumé. Il ne faut pas entrer dans une logique de comparaison avec l'œuvre de Kubrick, ce n'est pas le but. 

Le réalisateur Mike Flanagan ne peut cependant pas échapper à ce premier opus auquel il rend hommage et qu'il vaut mieux avoir vu avant de découvrir ce long-métrage. Il se raccorde à SHINING en ouverture et en fermeture de son film et, entre les deux, il nous entraîne dans une aventure fantastico-horrifique intrigante à laquelle il apporte sa patte. 

Il nous fait traverser plusieurs périodes et met ainsi en place les pièces de son puzzle. Il insère de petits clins d'œil très discrets au genre ici et là. Ses décors sont soignés, on sent que les éléments qui les composent ont été choisis avec soin. Afin de nous faire rentrer visuellement dans les dimensions fantastiques, il utilise une déstructuration de l'espace en renversant les repères. Cela fonctionne bien. Les effets spéciaux sont utilisés à bon escient et sont efficaces. La narration met le shining au cœur du sujet. Le réalisateur nous guide habilement dans un déroulement qui laisse beaucoup de questions en suspens, tout en nous donnant assez d'éléments pour suivre sans encombre cette lutte du bien contre le mal. Il fait surgir les moments angoissants avec régularité. Sur la durée, il y a bien quelques légères longueurs, mais Mike Flanagan fait avancer le propos en permanence. 

Il nous rend curieux quant à l'aboutissement de son histoire, notamment grâce à des personnages attachants ou mystérieux. Ewan McGregor nous fait ressentir avec sensibilité les différents états d'esprit que son protagoniste, Dan, traverse. 



Son duo avec la jeune Kyliegh Curran, qui interprète Abra Stone, fonctionne bien, l'actrice réussissant à apporter beaucoup de naturel face une situation exceptionnelle. Ils se rejoignent en ce sens et forment une équipe crédible. 


Ils sont complétés avec justesse par Cliff Curtis qui interprète Billy Freeman, un homme qui croit aux secondes chances et à l'amitié. 

S'oppose à eux, un groupe d'individus aux intentions égoïstes et néfastes. À leur tête, Rebecca Ferguson interprète Rose "Claque" O’Hara. L'actrice fait ressortir la personnalité particulière de cette protagoniste qui en a vu d'autres au cours de son existence et qui ne doute jamais. 


À ces côtés, Zahn McClarnon qui interprète Crow Daddy, Emily Alyn Lind qui interprète Andi la Piquouse et Carel Struycken qui inteprète Papa Skunk composent une partie de cette troupe étrange dans son comportement et effrayante par ses actions.


Jacob Tremblay interprète Bradley Trevor. Il est super dans ce petit rôle marquant.

Avec sa réalisation inventive et ses acteurs très convaincants, STEPHEN KING'S DOCTOR SLEEP est tout indiqué en cette période d'Halloween, puisqu'il convoque esprits et revenants pour nous embarquer dans une aventure bien menée qui nous fait suivre le destin de personnages aux spécificités marquées. 

Copyright photos © 2019 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC.
Photos credit © Jessica Miglio - Courtesy of Warner Bros. Pictures

  
#DoctorSleep

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire