mardi 5 novembre 2019

LE SERPENT BLANC (WHITE SNAKE)

LE SERPENT BLANC (WHITE SNAKE)

Animation/Fantastique/Romance/Scènes d'action spectaculaires & décors magnifiques

Réalisé par Amp Wong & Zhao Ji 
Avec les voix, en version originale, de Zhe Zhang & He Zhang

Long-métrage Chinois
Titre original : 白蛇:缘起 (Bai she: Yuan qi)
Durée : 01h39mn
Année de production : 2018

À partir de 10 ans

Date de sortie sur nos écrans : prochainement


Résumé : métamorphosée en femme, Blanca, démon du Serpent blanc, devient amnésique. Avec l’aide de Xuan, par ailleurs chasseur de serpents, elle va tenter de retrouver la mémoire. Mais l’aventure se complique quand Blanca et Xuan tombent peu à peu amoureux l’un de l’autre...

Une nouvelle adaptation de la légende du serpent blanc, un des mythes les plus célèbres de la culture asiatique. Parmi les plus fameuses citons Le Serpent blanc (1958), film d’animation japonais de Taiji Yabushita, Madam White Snake (1962) produit par la Shaw Brothers, Le Sorcier et le Serpent blanc de Ching Siu-tung (2011) avec Jet Li et bien évidemment le somptueux Green Snake (1993) de Tsui Hark. Ici, c’est le studio d’animation chinois Light Chaser Animation qui vient nous offrir sa version, gros succès dans son pays. (Source : Les Utopiales)

Bande annonce (VOSTEN)



Ce que j'en ai pensé : LE SERPENT BLANC a été projeté dans le cadre du festival LES UTOPIALES. Philippe Lux a introduit le film.


Les réalisateurs Amp Wong et Zhao Ji nous entraînent dans une aventure légendaire spectaculaire avec ce long-métrage. Ce qui est très étonnant avec l'animation proposée est que les expressions des visages ne sont pas très variées, voir même un peu statique, mais par contre les décors sont somptueux. Les paysages qui mélangent des éléments minéraux et floraux sont splendides. Les couleurs et la richesse des détails nous plongent dans les ambiances des endroits que les protagonistes parcourent. Ils sont nombreux et à chaque fois, ils permettent à un pan de l'histoire de se développer. 






Les costumes sont également précis et vraiment réussis. Ils composent d'ailleurs une part de la personnalité des protagonistes parce qu'ils sont cohérents par rapport à leurs comportements. 




Le scénario est très ancré dans la culture chinoise. Les codes du bien contre le mal, de l'équilibre qui doit toujours se rétablir, des démons versus les humains, sont un fil rouge permanent de cette romance. Sur la fin, les réalisateurs insistent trop sur les moments dramatiques qui se révèlent un peu longs, mais dans l'ensemble, on est plutôt fasciné par l'enchaînement des événements qui ne manquent ni d'action visuellement bien amenée, ni de protagonistes excentriques.




Les voix des acteurs, en version originale, mettent bien en valeur les ressentis des protagonistes, y compris celle du petit chien, doudou, dont les réactions apportent de l'humour à une histoire fantastique dans laquelle les personnages traversent des péripéties et doivent affronter des dangers.



Source et copyright affiche et photos @ Allocine.fr

LE SERPENT BLANC n'est pas un film d'animation pour jeunes enfants. Les réalisateurs mettent en scène des moments spectaculaires, apportent un soin particulier à des décors ravissants et nous guident dans cette très belle introduction à la légende du Serpent Blanc. Il faut d'ailleurs rester pendant le générique de fin pour une petite scène qui nous laisse penser que cette histoire n'a pas fini de faire parler d'elle.

#WhiteSnake
#LeSerpentBlanc

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire