dimanche 8 mars 2020

UNE SIRÈNE À PARIS


Fantastique/Drame/Un film au charme indéniable, mais aux transitions abruptes

Réalisé par Mathias Malzieu
Avec Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima, Rossy de Palma, Tchéky Karyo, Romane Bohringer, Alexis Michalik...

Long-métrage Française
Durée: 01h40mn
Année de production: 2019
Distributeur: Sony Pictures Releasing France

Date de sortie sur nos écrans : 22 juin 2020 


Résumé : crooner au cœur brisé, Gaspard s’était juré de ne plus retomber amoureux. Quant à Lula, jolie sirène, elle n’a que le chant pour se défendre des hommes, en faisant s’emballer leur cœur jusqu’à l’explosion. Lorsque la Seine en crue vient déposer Lula au pied du Flowerburger, la péniche-cabaret où chante Gaspard, c’est un mini-tsunami qui va bouleverser leur existence. Lui, l’homme qui a souffert d’avoir trop aimé, et elle, la créature qui n’a jamais connu l’amour, vont apprendre à se connaître. Et à chanter d’une même voix…

Bande annonce (VF)



Ce que j'en ai pensé : le réalisateur Mathias Malzieu adapte son roman éponyme à l'écran. Il est également co-scénariste de ce long-métrage avec Stéphane Landowski. Si vous avez aimez son film d'animation JACK ET LA MÉCANIQUE DU CŒUR (2014), alors il y a fort à parier que votre tocante interne retrouvera ses marques face à ce conte fantastique qui continue d'explorer la thématique des cœurs cassés.

Mathias Malzieu sait créer un univers propre à son récit. Il met en scène avec soin une sorte de capsule temporelle. En effet, UNE SIRÈNE À PARIS fleurte avec la capitale d'antan, avec l'esprit cabaret d'autrefois et avec la possibilité d'une parenthèse fantaisiste dans nos vies urbaines modernes surchargées. Le ton de son long-métrage se présente comme une enclave du passé dans notre monde actuel. Mathias Malzieu bâtit son idée avec soin à l'aide de décors, de costumes et de détails adaptés pour réussir à créer une ambiance douillette et douce. Il y a des dangers, mais ils sont de l'ordre de l'imaginaire, il nous sort donc de notre quotidien agressif pour nous transporter dans une sorte de monde parallèle, étrangement reconnaissable derrière son aspect onirique. La musique est bien sûr omniprésente et avec son talent habituel, Mathias Malzieu a composé des paroles qui nous enchantent. Il est dommage que ses ellipses et ses coupures narratives soient abruptes, elles nous font nous poser des questions. De plus, elles naviguent à contre-courant de la poésie qu'il insuffle à ses scènes qui est pourtant adroitement relayée par ses acteurs. 


Nicolas Duvauchelle interprète le crooner rêveur Gaspard et Marilyn Lima interprète la sirène en mission Lula. 
Ce duo atypique panse ses blessures grâce à la présence de l'autre et ils se révèlent attachants. 



Rossy de Palma est amusante en voisine fouineuse et protectrice. Sa belle personnalité s'exprime avec brio. 



Tchéky Karyo est touchant en père obligé de faire table rase de ce qui le rattache à ses souvenirs. 


Romane Bohringer est convaincante pour exprimer la douleur et la colère face à l'évènement dramatique qui transforme la vie de sa protagoniste.


Copyright photos ©Léa Ghirardotti / Sony Pictures Entertainment France

UNE SIRÈNE À PARIS développe une originalité et une personnalité propres qui sont agréables à découvrir. On regrette que certains aspects ne soient pas plus développés afin d'affiner les transitions et de rendre l'expérience plus confortable pour les spectateurs. Cependant, un charme indéniable ressort de l'atmosphère créée par le réalisateur et on aurait bien tort de ne pas se laisser envoûter par le chant de sa sirène parisienne. 


  
#UneSireneAParis

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.