mardi 10 mars 2020

WHY DON'T YOU JUST DIE

WHY DON’T YOU JUST DIE

En VOD & achat digital le 13 mars 2020

Un film écrit & réalisé par Kiril Sokolov
Avec Aleksandr Kuznetsov, Vitaliy Khaev, Evgeniya Kregzhde, Michael Gor, Elena Shevchenko, Aleksandr Domogarov...

- PIFFF 2019 -
Œil d’or du Public & Prix des lecteurs Mad Movies 


Résumé : marteau en main, Matvey est déterminé à aller venger sa petite amie des mauvais traitements infligés par son père.

Celui-ci, un flic plutôt costaud, ne va pas se laisser faire.
Les deux hommes s’écharpent dans l’appartement familial, et sont bientôt rejoints par d’autres protagonistes, prêts à en découdre.

Bande-annonce (VOSTFR)


Ce que j'en ai pensé : avec ce premier long-métrage, le réalisateur Kirill Sokolov fait preuve d'une belle maîtrise de ce qu'il veut mettre en avant dans ses images pour faire ressentir des émotions aux spectateurs. 

Le réalisateur Kirill Sokolov

Comme on est dans un film de genre, les émotions en question tournent autour du serrage de dents face à la douleur ou du dégoût, ce qu'il réussit particulièrement bien à nous transmettre, aidé en cela par le travail très précis sur les sons d'Aleksandr Kopeykin. Il faut vous attendre à du gore, le réalisateur utilisant un grand renfort d'effets (très sympas, parce qu'ils sont faits à l'ancienne) pour que le sang gicle régulièrement. Il est direct dans sa mise sa scène. 

L'atmosphère vintage qui ressort des excellents décors et des costumes de Natalya Belousova participent à nous donner la sensation d'être dans un passé récent. Cela sied bien à la volonté du réalisateur de s'inspirer du cinéma de Quentin Tarantino, en plus de sa narration non-linéaire. Il rend aussi hommage aux Westerns avec sa façon de mettre souvent ses acteurs dans une position de duel. Il sait d'ailleurs habilement créer la tension dans ces moments là, puisqu'instinctivement, on comprend qu'il nous dit que le résultat ne peut pas être positif. 


La musique accompagne adroitement la volonté du réalisateur de souligner les ralentis et de marquer le rythme de son long-métrage. Kirill Sokolov a également écrit le scénario de ce film. Bien qu'il ait des difficultés à maintenir une dynamique constante dans son histoire, comme celle de sa scène d'introduction, on apprécie qu'il en imbrique les différents pans pour refermer le cercle narratif. On voudrait aussi en savoir plus sur certains protagonistes, notamment sur Matvey. Par contre, il gère très bien le mélange drame/humour qui fait qu'on s'attache à ce que l'on voit tout en acceptant les aspects grand-guignolesques comme faisant partie intégrante de ce récit.

Les cinq acteurs principaux apportent chacun une personnalité bien dessinée à leur protagoniste. Le jeune Aleksandr Kuznetsov est parfait dans le rôle de Matvey. Il nous fait comprendre sa motivation première, ce qu'il ressent et son changement de cap. 




Vitaliy Khaev incarne Andrey Gennadievitch, une brute égoïste. 



Evgeniya Kregzhde interprète la fragile Olya. 


Elena Shevchenko interprète Tasha, une maman dépassée par les événements.


Michael Gor interprète Yevgenich, le meilleur ami d'Andrey. 


WHY DON'T YOU JUST DIE surprend par son potentiel fun (si on aime le gore) et par l'habilité avec laquelle son réalisateur nous conte son histoire. C'est une bonne surprise et un étonnant premier film.

  
#WhyDontYouJustDie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.