mardi 10 décembre 2019

LE CRISTAL MAGIQUE


Animation/Famille/Un divertissement familial très mignon qui plaira aux jeunes enfants

Réalisé par Nina Wels et Regina Welker
Avec les voix, en version française, Audrey D'Hulstère, Arthur Dubois, Nathalie Stas, Achille Dubois, Martin Spinhayer, Benoit Van Dorslaer, Karim Barras, Philippe Allard...
Avec les voix, en version originales, Luisa Wietzorek, Tim Schwarzmaier, Regina Lemnitz, Timur Bartels, Henning Baum, Michael Deffert, Gerald Schaale...

Long-métrage Allemand/Belge
Titre original : Latte Igel und der magische Wasserstein 
Durée : 01h21mn
Année de production : 2019
Distributeur : KMBO 

À partir de 3 ans

Date de sortie sur nos écrans : 11 décembre 2019


Résumé : Il existe un cristal magique, qui a le pouvoir de faire revenir l’eau dans la forêt. Mais il a été volé par Bantour, le roi des ours. Seul un héros courageux pourra le rapporter et éviter la sécheresse. Amy la petite hérissonne et son ami Tom l’écureuil décident alors de partir à l’aventure pour sauver la nature ! Ce sont parfois les plus petits qui sont les plus courageux.

Bande annonce (VF)


Ce que j'en ai pensé : une avant-première était organisée le dimanche 8 décembre pour nous présenter ce joli film d'animation.



LE CRISTAL MAGIQUE s'adresse aux enfants entre 3 et 9/10 ans. C'est une fable écologique mignonne ayant pour héros une jeune hérissonne au caractère bien trempé, courageuse et décidée, qui s'appelle Amy, et son ami écureuil, Tom, un peu trouillard, mais soucieux des autres et qui sait être un soutien solide. L'histoire est une adaptation du livre pour enfants Latte Igel und der magische Wasserstein, publié en 1956 par l’auteur finno-suédois Sebastian Lybeck. 



Les réalisatrices Nina Wels et Regina Welker nous racontent cette aventure en mettant en avant des thématiques qui tournent autour de la famille, de l'amitié, de l'écologie et de la nature, ainsi que de la nécessité de sortir de sa zone de confort pour aller découvrir l'ailleurs et les autres. Les décors naturels sont bien retranscris et les ambiances adaptées à l'intrigue. En partant d'un douillet coin de forêt, on traverse différents paysages qui correspondent à l'habitat des animaux que nos deux aventuriers vont croiser. Les réalisatrices veillent à équilibrer l'humour, des instants inquiétants et les moments un peu plus émotionnel, mais restent sur un ton léger et positif. 

Écrit par Andrea Deppert et Martin Behnke, le scénario est simple, permettant aisément aux plus petits de le suivre sans peine. Il a un fil rouge qui permet aux événements de s'enchaîner en faisant vivre des expériences variées aux protagonistes. Les réalisatrices prennent soin de mixer les discussions, qui posent le contexte et nous permettent de voir évoluer les relations des personnages au fur et à mesure que le film avance, avec des moments d'action qui accélèrent le rythme et mettent en avant les qualités d'Amy et de Tom. Les enfants auront plaisir à se reconnaître dans ces derniers qui peuvent être maladroits, boudeurs et chamailleurs, mais qui ont bon cœur et sont toujours là l'un pour l'autre. 






Copyright photos @ KMBO

La musique d'Andreas Hoge suit les personnages dans leur quête et on reconnaît, tout en s'y faisant rapidement, la petite ritournelle musicale qui accompagne les images faisant avancer le développement. Elle insuffle de l'énergie à l'ensemble.

LE CRISTAL MAGIQUE est une aventure douce qui ne manque ni de piquants, ni de rebondissement. Ses héros sont attachants. Ce film est tout à fait adapté aux enfants. Il leur permet de découvrir une adaptation littéraire transposée à l'écran et s'ils craquent pour Amy et Tom, ce qui est fort possible, ils pourraient bien avoir envie de prolonger l'expérience en découvrant le livre, si ce n'est pas déjà fait.

NOTES DE PRODUCTION
(À ne lire qu'après avoir vu le film pour éviter les spoilers !)

AMY

Amy est une jeune hérissonne à l’imagination débordante. Malicieuse et fanfaronne, elle a bien du mal à garder sa langue dans sa poche et à réfléchir avant d’agir. Persuadée que son père était un roi, elle se considère comme la princesse de la forêt. Mais tisser des liens amicaux n’est pas son fort et elle grandit à l’écart des autres habitants des bois, avec qui elle entretient des relations plutôt conflictuelles. Sous ses dures épines se cache une petite hérissonne fragile et sensible.

TOM

Tom est le cadet d’Amy, il est aussi craintif qu’elle est téméraire. À l’inverse d’Amy qui grandit seule, il est entouré d’une famille aimante et protectrice. Tom admire autant qu’il envie la détermination d’Amy, bien que celle-ci les mette régulièrement dans des situations dangereuses. Ce jeune écureuil, un brin naïf, espère de tout cœur remporter l’amitié d’Amy, quitte à se lancer dans une aventure qui l’effraie terriblement.



LA FABLE ÉCOLOGIQUE

La communauté de la forêt fait face à une terrible sécheresse. Leur forêt est privée d’eau, depuis que Bantour, un personnage tyrannique et égoïste, a volé le Cristal Magique. Grâce à ce cristal, le Roi des Ours a capté l’eau, qu’il utilise au cœur de son royaume, dans sa merveilleuse caverne, pour organiser des spectacles de danse aquatique. Après avoir économisé jusqu’aux dernières gouttes, l’eau vient à manquer dramatiquement aux animaux de la forêt, qui se réunissent alors pour trouver une solution qui leur permettra d’échapper à l’extinction. Le Cristal magique propose aux jeunes spectateurs une aventure écologique sur les thèmes de la nécessité vitale de préserver l’eau, de l’inégalité d’accès aux denrées et de la confiscation des ressources. Plus généralement, le film aborde les principes de justice sociale et d’équité. En faisant revenir l’eau dans la forêt, Amy et Tom ne vont pas seulement remporter une victoire sur le Roi Bantour, mais également permettre à de multiples espèces de ne pas s’éteindre. Outre leur propre destin, c’est celui de leur environnement dans toute sa biodiversité qu’ils protègent ainsi. Le récit donne aux jeunes personnages l’opportunité mais aussi la mission de rétablir un ordre écologique perdu. Tandis que les adultes de l’histoire se trouvent désemparés et impuissants, leurs enfants, armés de leur bravoure et de leur candeur, réussissent à échapper à la catastrophe écologique causée par la démesure d’un personnage autoritaire et dangereux.

NOTE D’INTENTION DES RÉALISATRICES

NINA WELS

Enfant, j’ai passé beaucoup de temps dans les bois avec mes amis, nous vivions des aventures que nos parents n’auraient pas osé imaginer. S’ils avaient su ce que nous faisions ! Ce n’était pas sans danger, mais nous ne mesurions pas tout à fait les risques, ou bien nous les ignorions ! Nous étions tellement enthousiasmés par la nature, par les toutes petites pousses sous nos pieds et par les immenses arbres au-dessus de nos têtes. La forêt stimulait notre imagination, une clairière devenait un champ de bataille ; un tronc, un navire échoué - et une grotte, un château. Nous jouions dans un monde imaginaire, régi par nos seules règles. Amy ressemble à un enfant. Son tempérament naïf l’entraîne là où personne n’oserait aller. Elle est accompagnée par Tom. Souvent freinée par les angoisses de son compagnon, elle est en même temps protégée par sa prudence. Et ces deux-là poursuivent leurs aventures en construisant une amitié très solide. Chaque enfant devrait avoir la chance de vivre quelque chose de similaire et chaque adulte devrait pouvoir se souvenir d’une enfance aussi heureuse ! Le Cristal magique n’est pas seulement un divertissement pour les familles, c’est avant tout un film qui transportera chaque spectateur. Regina Welker et moi souhaitons que l’histoire que nous leur racontons touche les spectateurs au cœur et qu’elle leur donne le courage et la bravoure nécessaire pour suivre leur propre chemin !

REGINA WELKER

La première fois que j’ai entendu parler d’Amy la hérissonne, j’ai été immédiatement séduite par ce personnage extraordinaire et cette histoire originale. C’est un si petit animal ! Mais armée de son charme et de sa pugnacité, elle convainc toute la forêt de prendre les bonnes décisions. Voilà l’histoire que j’avais envie d’amener à l’écran ! Après deux ans de création, je suis ravie d’avoir eu la chance de réaliser ce film. Qui n’a pas envie d’avoir pour ami une petite bête qui ronfle et mange bruyamment, si c’est un hérisson ?! Nina Wels et moi étions deux réalisatrices aux profils complémentaires. J’ai pris en charge la direction artistique de la production. J’ai adoré voir naître les personnages lors de l’animation et de l’enregistrement des voix. Mes expériences précédentes dans la publicité m’ont permis d’être rapide et efficace, tant dans les décisions à prendre que dans les briefings et les retours à fournir aux équipes. Le Cristal magique a été un projet très enthousiasmant et Amy n’a pas seulement volé mon cœur, mais conquis celui de toutes les équipes ! Aujourd’hui, j’espère que chaque spectateur tombera aussi sous son charme.

UNE ADAPTATION JEUNESSE

LILIAN KLAGES, PRODUCTRICE

C’était une certitude, le livre original, Latte Igel und der magische Wasserstein, devait être adapté au cinéma. Tout le monde veut suivre les pas d’Amy, partir à la recherche du cristal volé et sauver l’avenir de la forêt ! Ce livre, publié en 1956 par l’auteur finno-suédois Sebastian Lybeck, est devenu un grand classique dès sa sortie. Il est toujours considéré comme l’une des meilleures œuvres de la littérature jeunesse allemande pour les 5-9 ans. Plus de 500 000 exemplaires ont été vendus à travers le monde ! Un demi-siècle plus tard, Le Cristal magique est toujours aussi populaire. Cette histoire d’une petite hérissonne qui devient une héroïne malgré elle séduit toujours les enfants. Amy fait preuve de témérité, peut-être même trop, quand elle s’embarque dans son périple. Mais nous découvrons qu’elle est capable de mener à bien la mission qu’elle s’est assignée. Au cours de son voyage, jalonné de dangers, Amy comprend que l’amitié et la solidarité permettent de surpasser les situations les plus difficiles. Surtout, cette aventure nous rappelle à tous la fragilité de notre environnement. Le film invite chaque jeune spectateur à traiter la nature avec soin. À l’heure actuelle, l’enjeu de la protection de l’environnement semble encore plus pertinent que lors de la sortie du livre ! Avec ce film, nous avons voulu raconter une aventure et une histoire d’amitié, montrer le spectacle inoubliable de la nature et éveiller la curiosité des spectateurs, les sensibiliser aux merveilles de notre environnement, exactement comme le livre original le fait depuis sa première édition.

THOMAS G. MÜLLER, PRODUCTEUR

J’avais 9 ans quand notre instituteur nous a conseillé de lire Latte Igel and der Wasserstein, que j’ai emprunté à la bibliothèque. J’étais un bon lecteur et je lisais beaucoup, mais ce livre en particulier s’est gravé dans ma mémoire. Quand on m’a proposé de produire l’adaptation l’œuvre au cinéma, j’ai immédiatement dit oui !Le scénario écrit pour le cinéma avait transformé le personnage de Latte, qui était masculin dans le livre original, en une “princesse” ! Passé le premier étonnement, j’ai reconnu tous les éléments qui m’avaient tant marqué enfant : la quête de l’eau, le combat contre l’injuste situation que subissent les habitants de la forêt privée d’eau, la progressive amitié que tissent Amy et Tom et cet environnement à la fois sauvage et magique ! J’ai retrouvé tous les ingrédients de l’histoire que j’avais adorée enfant, et qui promettaient un bon film.  

Source et copyright des textes des notes de production @ KMBO

  
#LeCristalMagique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire