jeudi 27 décembre 2018

THE QUAKE


Drame/Action/Thriller/Un bon divertissement anxiogène

Réalisé par John Andreas Andersen
Avec Kristoffer Joner, Ane Dahl Torp, Jonas Hoff Oftebro, Edith Haagenrud-Sande... 

Long-métrage Norvégien
Titre original : Skjelvet 
Durée : 01h46mn
Année de production : 2018

Date de sortie en e-Cinéma sur toutes les platformes VOD : 3 janvier 2019 


Résumé : Depuis un violent tsunami qui dévasta la région, Kristian, géologue de renom, vit retiré au pied des fjords. Lorsqu’il découvre qu’une multitude de micro-séismes frappent Oslo, il n'a d'autre choix que de s’y rendre pour prévenir les autorités.

Un tremblement de terre dévastateur est inévitable : une véritable course contre la montre débute. Kristian va tout faire pour sauver sa famille et survivre à cette catastrophe imminente.

Bande annonce (VF)


Ce que j'en ai pensé : après THE WAVE, réalisé par Roar Uthaug en 2016, nous retrouvons cette fois la famille Eikjord/Karlsen pour THE QUAKE. Bien qu’il ne soit pas absolument nécessaire d’avoir vu le premier pour apprécier le second, je vous le conseille néanmoins, car c’est un plus. Tout d’abord, cela permet d’être déjà attaché à cette famille, ce qui amplifie le ressenti de ce qu’il leur arrive. Ensuite, et bien que cela soit bien rappelé au début de THE QUAKE, l’état psychologique du père Kristian est plus compréhensible, et même justifié si on sait ce qu’il a vécu auparavant. 

En termes narratifs, le scénario suit de près la logique mise en place dans THE WAVE et qui avait déjà très bien fonctionné. Il y a un ajout supplémentaire bienvenu qui aborde toujours la thématique familiale, mais en faisant un parallèle avec le héros permettant de mieux le comprendre dans sa crainte et dans ses démarches. 

Le réalisateur John Andreas Andersen fait monter la pression tout doucement jusqu’au moment du tremblement de terre. Il est appréciable qu’il construise l’intrigue principalement autour des échanges entre quelques personnages clefs. Cela renforce notre empathie pour ce qu’ils vont vivre et créé un climat vraiment anxiogène quand les événements se produisent. Il faut bien sûr aimer le genre du film catastrophe pour apprécier, car quand le tremblement de terre se met en route, les images spectaculaires jouent leur rôle. On est accroché aux pas des protagonistes et on s’inquiète pour eux. 


Certes, certaines décisions ne sont prises que pour augmenter l’aspect dramatique et les éléments de mise en scène post catastrophe sembleront classiques aux amateurs du genre, mais c’est bien fait et prenant. Le résultat est là, on rentre à fond dans le jeu du réalisateur qui consiste à nous suspendre en permanence au devenir des protagonistes.

Ces derniers sont toujours aussi convaincants. Kristoffer Jone interprète Kristian Eikjord, un géologue plutôt intello et pas franchement musculeux. Il a un instinct qui prend le dessus sur tout le reste et il a un gros avantage : il sait lire les signes et les accepte là où les autres refusent de les voir et les nient. Il est héroïque, car il n’hésite pas à se mettre en péril pour sauver les gens et notamment sa famille. L’interprétation de l’acteur est très touchante et la personnalité de son protagoniste offre une vraie originalité pour ce type de rôle. 





Ane Dahl Torp interprète Idun Karlsen, la femme de Kristian. L’actrice apporte de la crédibilité à l’histoire et met en avant le caractère en fer de son personnage qui est la combattante dans le couple. Idun assume et porte la famille, elle aime Kristian et le soutient même quand il est à côté de ses pompes. Il faut dire qu’ils ont un passif de moments difficiles. 




Les enfants, Sondre, interprété par Jonas Hoff Oftebro et Julia, interprétée par Edith Haagenrud-Sande sont toujours impeccables. 



Copyright photos @ Déjà Le Web, All rights reserved

THE QUAKE assure à la fois visuellement en tant que film catastrophe et dans le fond pour mettre en avant les liens qui unissent les personnages entre eux. L’indéniable charme des Fjord norvégiens cache donc des dangers qu’il ne faut pas hésiter à découvrir avec ce film qui réussit parfaitement sa mission de divertissement anxiogène.

#TheQuake

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire