lundi 11 février 2019

SIMETIERRE



Il faut se méfier de ce que l'on souhaite et la bande-annonce de SIMETIERRE nous dit clairement que souhaiter le retour des morts peut avoir des conséquences terrifiantes.

Un film réalisé par Kevin Kolsch et Dennis Widmyer
Avec Jason Clarke, Amy Seimetz et John Lithgow


Tiré du roman terrifiant de Stephen King. 

Résumé : le docteur Louis Creed (Jason Clarke), sa femme Rachel (Amy Seimetz) et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour s'installer dans une région rurale du Maine. Près de sa maison, le docteur découvre un mystérieux cimetière caché au fond des bois. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l'aide d'un étrange voisin, Jud Crandall (John Lithgow). Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques.

LE SAVIEZ-VOUS ? 

Stephen King considère « Simetierre » comme son roman le plus autobiographique. Pour cette œuvre, il s’est inspiré de l'année qu'il a passé à enseigner dans son ancienne université dans le Maine. King y avait loué une maison située près d'une route extrêmement fréquentée. Les enfants du coin avaient décidé d'y créer un cimetière pour enterrer les animaux écrasés. 
 L'idée du roman est née d'une expérience personnelle. En effet, Smucky, chat de la fille de Stephen King, a été écrasé sur la route passant devant sa maison. Plus tard, un camion a failli tuer Owen, son fils de 2 ans, sur la même route.  “À cinq secondes près, nous aurions perdu un de nos enfants", a déclaré King en 1983. L'écrivain a réussi à rattraper Owen juste avant qu'il ne s'apprête à traverser la route en courant. 
Le livre est resté 32 semaines sur la liste des best-sellers du New York Times. A l’époque 700 000 exemplaires brochés – un véritable record ! - avaient été imprimés.

SIMETIERRE, DANS LA LIGNÉE DE ÇA

Simetierre et Ça comptent parmi les romans préférés de Stephen King. Ils sont nés de son imagination débordante à une époque qui connaît à l'heure actuelle un regain d'intérêt extraordinaire dans le cinéma de genre : les années 80. Les deux romans évoquent l'innocence perdue, une fois que l’on quitte l’enfance. Ils se déroulent tous deux dans le Maine où vit Stephen King. La petite ville fictive de Derry, dans le Maine, constitue le cadre de  Ça. Et dans Simetierre, les Creed commettent l'erreur fatidique de s'installer dans la ville fictive de Ludlow, également dans le Maine, en espérant y mener une existence plus paisible. Tout comme dans Ça, Derry est hanté par Grippe-Sou, dans Simetierre Ludlow vit dans l'ombre de sa propre incarnation cauchemardesque et maléfique : le Wendigo, créature démoniaque qui vit tapie dans les bois.

Bande annonce (VOSTFR)


  

Autre post du blog lié à SIMETIERRE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire