vendredi 18 mai 2018

CIRQUE ALFONSE - TABARNAK


A Bobino, du 16 mai au 09 juin 2018


A propos du spectacle

Le Cirque Alfonse vient présenter son nouveau spectacle Tabarnak à Paris à Bobino du 16 mai au 09 juin 2018 !

Après avoir retourné la France avec Timber, le plus québécois des cirques québécois revient avec ce nouveau spectacle plus déjanté que jamais et à la folie contagieuse. Tabarnak, la nouvelle création du Cirque Alfonse, démonte fougueusement les rites traditionnels au profit de numéros sensationnels qui laissent bouche bée. On assiste à une fresque musicale aux allures de show rock, une célébration exubérante qui mêle cirque et musique façon Alfonse…

Messe à gogo surréaliste, happening musical débridé, office festif, le Cirque Alfonse nous embarque avec son nouveau spectacle Tabarnak dans une joyeuse virée en enfer et au paradis, un chemin de croix anarchique et poétique, un rassemblement où l'humain tutoie le divin. Du sous-sol à la nef, de l'autel au choeur, des chants liturgiques aux grandes orgues, Tabarnak célèbre la messe comme espace de naissance, de communion, de mariage, de mort. L'église où tous s'unissaient pour prier, auparavant au coeur d'une société dévote, lieu magique dans lequel baigne notre imaginaire collectif; lieu négligé, parfois désacralisé, maintenant ressuscité, revigoré ! Ben Tabarnak ! On va avoir du fun ! A ne pas rater à Bobino dès le 16 mai.

A propos du Cirque Alfonse

Le Cirque Alfonse s’est construit autour du désir de collaboration entre membres d’une même famille et avec des amis, mais surtout dans l’idée de perpétuer une tradition de cirque familial itinérant dans une version contemporaine. Puisant ses thèmes dans le patrimoine québécois, la compagnie prend racine dans la région de Lanaudière, berceau de la musique traditionnelle québécoise, qui a aussi vu naitre la Bottine Souriante et les Cowboy Fringants. 

C’est à partir d’un noyau composé d’Antoine Carabinier et Geneviève Gauthier, artistes de cirque, Julie carabinier, interprète en danse contemporaine et Alain Carabinier, vieil artiste dans l’âme, que s’est construit le Cirque Alfonse. Avec la complicité d’Alain Francoeur, metteur en scène, et Nicolas Descôteaux, concepteur éclairagiste, la compagnie crée son premier spectacle en 2006 : La Brunante. Les numéros de cirque prennent vie en danse et en jeu, dans l’idée de faire revivre les veillées de musique traditionnelle d’antan, en cuillers, gigue et claquette où toute la bastringue s’en donne à coeur joie.

En 2011, le clan se reforme et s’inspire de la vie dans les camps de bûcherons pour créer Timber ! Vivant tous ensemble pendant plusieurs semaines, artistes et créateurs façonnent dans la grange familiale un spectacle sortant des sentiers battus, où tout est vrai : des liens familiaux aux accessoires de cirque réinventés à partir d’objets de la vie des camps. Le succès de cette création originale ne se dément pas, avec plus de 400 représentations dans 14 pays.

2014 voit la création de Barbu, une formule cabaret inventive et déjantée, revisitant les origines du cirque et les grandes foires d’antan. La musique traditionnelle maintenant teintée d’électro, enrobe cette fête excentrique et turbulente, acclamée dans tous les grands festivals : Montréal Complètement Cirque, Fringe d’Edimbourg, Adélaide ou encore Perth, et qui a tenu l’affiche pendant plus de 100 représentations en plein coeur de Londres.

Tabarnak, création festive et rassembleuse, voit le jour en 2017 dans la petite église de Saint-Alphonse-Rodriguez. Le Cirque Alfonse explore cette fois l’église du village, dans une grand-messe acrobatique et musicale dont on ressort éberlué et le sourire aux lèvres.

Ce que j'en ai pensé : sorte d'opéra-rock déjanté à la sauce québécoise, ce spectacle de cirque à la personnalité affirmée est complètement barré et hautement divertissant. Cette équipe de fous furieusement attachants nous entraîne dans un show qui nous fait trembler dans nos fauteuils tant les performances sont techniquement époustouflantes et visuellement impressionnantes.

Il n'y a pas une minute d'ennui avec ces artistes aussi doués en musique, qu'en chanson, ou encore en acrobaties hallucinantes, qu'ils n'oublient pas de tremper dans de l'humour made in Québec bizarrement rigolo. La thématique religieuse, absolument pas traitée avec sérieux, leur sert de tremplin (littéralement) pour mettre en scène des numéros de cirque utilisant les objets symboliques de l'église pour intelligemment les intégrés à la représentation et les transformer en un cadre original et inattendu.

Les artistes sautent, grimpent, portent, tournent, plongent avec une perpétuelle énergie positive et communicative. Leur ballet scénique est parfaitement orchestré, même si toute performance aussi difficile et délicate peut parfois avoir de petits accrocs, mais cela ne fait que ressortir encore plus l'ampleur de leurs accomplissements. Certains numéros aboutissent à des moments suspendus dans le temps de toute beauté. Au début du spectacle, on se demande ce que l'on est venu voir et à la fin, on est debout à leur faire un triomphe.

Impressionnant ce TABARNAK. Et bien que ce juron québécois, en référence au tabernacle d'église, exprime le mécontentement, je peux vous assurer qu'on ressort ravi de cette rencontre sacrément fun.

Copyright photo @ Epixod
Copyright photo @ Epixod
Copyright photo @ Audric Gagnon
Copyright photo @ Audric Gagnon
Copyright photo @ Nicolas Descoteaux
Informations pratiques

Bobino – 14-20 Rue de la Gaité – 75014 Paris
Infos pratiques et réservations: www.bobino.fr

Théâtre Bobino
 

Cirque Alfonse
#CirqueAlfonse
#Tabarnak

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire