mercredi 19 octobre 2016

POLINA, DANSER SA VIE


Drame/Un beau film sur la passion artistique et les sacrifices qui l'accompagne

Réalisé par Valérie Müller & Angelin Preljocaj
Avec Anastasia Shevtsova, Juliette Binoche, Aleksei Guskov, Jérémie Bélingard, Niels Schneider, Miglen Mirtchev, Kseniya Kutepova, Marie Kovacs...

Long-métrage Français
Durée: 01h48mn
Année de production: 2015
Distributeur: UGC Distribution 

Date de sortie sur nos écrans : 16 novembre 2016


Résumé : Russie, dans les années 90. Portée depuis l'enfance par la rigueur et l'exigence du professeur Bojinski, Polina est une danseuse classique prometteuse. Alors qu'elle s'apprête à intégrer le prestigieux ballet du Bolchoï, elle assiste à un spectacle de danse contemporaine qui la bouleverse profondément. C'est un choc artistique qui fait vaciller tout ce en quoi elle croyait. Elle décide de tout quitter et rejoint Aix-en-Provence pour travailler avec la talentueuse chorégraphe Liria Elsaj et tenter de trouver sa propre voie.

Bande annonce (VF)


Ce que j'en ai penséPouvoir faire enfin des choix même quand ils remettent en question des années de travail dur et incessant, c'est en partie ce que raconte POLINA. 
Polina, l'héroïne, a été enfermée dans un carcan magnifique, celui de la danse classique. Magique, même si synonyme de souffrance, lorsqu'on le désire, il enferme et empêche de s'épanouir, la petite Polina, qui ne se retrouve pas dans cette rigueur sans humanité apparente. 


Pourtant, elle apprend a devenir une danseuse classique incroyable. Mais le jour où son cœur l'entraîne vers un autre type de danse, elle ne va pas hésiter et cela va la mener à chercher qui elle est vraiment, avec sa passion pour seul bagage. 
Ce film a une sensibilité particulière. Il dépeint le chemin fait de doutes et de désenchantements que Polina doit parcourir afin de se trouver dans son art. Il est sans concession et surprend par les difficultés qu'elle s'impose. J'ai trouvé particulièrement intéressant que Polina décide de ne pas choisir la voie tracée, quitte à en souffrir déraisonnablement. Cela rend son choix plus difficile à comprendre pour les spectateurs et c'est tant mieux, car c'est une histoire qui nous montre un autre chemin, ce qui est intéressant. C'est la vie et des rencontres, soit qui s'imposent à elle soit qui sont liées au hasard, qui vont participer à la construction de son identité. 




Les réalisatrices, Valérie Müller et Angelin Preljocaj, font un très bon travail commun pour montrer la construction / déconstruction / création de Polina tant dans sa vie personnelle que dans son art. Les scènes de danse chorégraphiées par Angelin Preljocaj sont de toute beauté. Elles racontent autant l'histoire de cette jeune femme que les autres aspects de sa vie. 


Polina est impeccablement interprétée par Anastasia Shevtsova. Cette actrice dégage à la fois une certaine froideur, qui fait écho aux années de répétition classique de Polina dans un cadre qui ne laisse pas place à la liberté d'expression, un caractère bien trempé et une fragilité qui correspond parfaitement à la difficulté qu'à Polina à se trouver. Elle la rend touchante.




POLINA, DANSER SA VIE est un film qui n'explique pas tout ce que ressent ou décide son héroïne et laisse aux spectateurs le soin de faire un rapprochement avec leur propre expérience. Il exprime une belle sensibilité à travers le parcours d'une jeune fille talentueuse qui doit trouver sa voie afin de permettre à sa passion de pouvoir prendre son envol. Par extension, il parle de la vie d'artiste et de la complexité de pouvoir vivre de son art. C'est un beau film, sensible et intéressant que je vous conseille autant pour son histoire que pour ses splendides scènes de danse chorégraphiées.

Copyright photos : Carole Bethuel - Everybody on Deck

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire