lundi 30 janvier 2017

T2 TRAINSPOTTING


Drame/Le plaisir de retrouver les personnages pour une nouvelle tranche de vie filmée dans le génial esprit Trainspotting

Réalisé par Danny Boyle
Avec Ewan McGregor, Jonny Lee Miller, Ewen Bremner, Robert Carlyle, Anjela Nedyalkova, Kelly Macdonald, Irvine Welsh, Shirley Henderson, James Cosmo...

Long-métrage Britannique
Durée: 01h57mn
Année de production: 2017
Distributeur: Sony Pictures Releasing France 

Date de sortie sur les écrans américains : 27 janvier 2017
Date de sortie sur nos écrans : 1 mars 2017


Résumé : La suite des aventures de Trainspotting, 20 ans après. Les protagonistes ont maintenant 40 ans.

Bande annonce (VOSTFR)


Ce que j'en ai pensé : TRAINSPOTTING est un film culte pour toute une génération. L'idée de ce T2 TRAINSPOTTING m'intriguait autant qu'elle m'inquiétait. Était-il possible de retrouver l'esprit de la réalisation intact et de ne pas trahir les personnages ? Sans savoir vraiment à quoi m'attendre, ce long-métrage a été une très bonne surprise.

Il faut dire que toute l'équipe d'origine est sur le coup. Depuis le roman Porno de l'écrivain écossais Irvine Welsh - suite du roman Trainspotting de ce même auteur - dont le scénario de T2 est adapté, aux acteurs qui ont tous répondu présents, jusqu'au scénariste John Hodge qui a travaillé sur les deux films, en passant, bien sûr, par le réalisateur Danny Boyle. Ils sont tous là et du coup, la magie opère de nouveau, simplement sur une autre tranche de vie.

Les protagonistes ont pris de l'âge et sont toujours attachants, mais ne vous faites pas d'illusions, ils sont surtout et avant tout encore de supers loosers. Le film est à la fois décalé, drôle, mélancolique, triste et délire. Ancré dans une certaine réalité, il nous fait traverser un retour sur la vie des personnages qui ressemble à un bon gros "merde, mais qu'est-ce que j'ai foutu de ma vie et où est passé le temps ?!". En cela, il parle aux quarantenaires d'aujourd'hui, les mêmes qui ont regardé le premier film dans leur vingtaine et qui c'étaient pris une claque à l'époque.

Il fait écho à ce sentiment du temps qui passe, aux amitiés séparées par le temps - mais qui sont toujours vivaces-, aux ressentiments qui ont la vie dure, à ces étapes de la vie où on est freiné et qui demandent une remise en question et des changements pour pouvoir prendre un nouvel élan... ou pas. C'est aussi ça l'esprit Trainspotting. Ici, pas de "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants", juste une suite de galères correspondant à la personnalité de de Renton, interprété par Ewan McGregor, Sick Boy interprété par Jonny Lee Miller, Spud interprété par Ewen Bremner et Begbie, interprété Robert Carlyle. Ces acteurs sont juste parfaits. Ils savent impeccablement insuffler la variable de la prise d'âge à leur personnage d'origine.




On a l'impression de retrouver de vieux amis, 20 ans après, exactement les mêmes, mais marqués par l'expérience de la vie. Tout cela n'aurait pas forcément grand intérêt sans la géniale réalisation de Danny Boyle. Il réussit une narration sans failles, tout en incluant des scènes métaphoriques et des originalités visuelles qui renvoient à ce qu'il avait déjà créé dans le premier film. Tout en permettant à l'histoire de régler ses comptes avec le passé, il la tourne aussi vers l'avenir en montrant une jeunesse qui a appris de ses aînés et qui cherche à mieux s'en sortir.

La musique joue un rôle très important. Elle est ancrée dans l'air du temps et quand elle fait référence à la bande originale du premier opus, c'est pour représenter l'état d'esprit de Mark Renton, le cœur de ce groupe d'amis particulièrement dysfonctionnel.

T2 TRAINSPOTTING est à la fois fidèle et nouveau. En plus du plaisir de retrouver les personnages intacts, la réalisation de Danny Boyle nous replonge dans cette ambiance et cette énergie si particulière. Renton, Sick Boy, Spud et Begbie viennent vous saluer, n'hésitez pas à passer voir ces vieux potes au ciné.


Questions/réponses avec Danny Boyle

Le 26 janvier 2017, suite à la projection de T2 TRAINSPOTTING, nous avons eu la chance de rencontrer Danny Boyle pour une session de questions/réponses.

Installés confortablement dans les canapés du fumoir du bar Titty Twister sur les Champs-Élysées à Paris, nous avons pu échanger sur le film.




J'ai été étonnée de la simplicité, de l'accessibilité et de la disponibilité de Danny Boyle. Il avait envie de partager des anecdotes avec nous et de nous parler de cinéma au sens large.



Sur le titre du film - T2 TRAINSPOTTING - il nous a expliqué sa volonté de ne pas vouloir faire une simple réplique et d'offrir son indépendance au film. Pour lui, T2 est le titre que les personnages donneraient à ce long-métrage. Bien sûr, derrière ce sigle, il y a un hommage au Terminator 2 - surnommé T2 à l'époque de sa sortie - de James Cameron et aussi une volonté de l'embêter un peu. Danny Boyle a eu le droit d'utiliser T2, car, dans le cas du film de James Cameron, il s'agissait d'un surnom et nom d'un nom officiel. Par contre, 'T2' seul pouvait porter à confusion du coup, alors il a ajouté Trainspotting derrière. Il préférerait qu'on ne fasse pas référence à ce film comme s'appelant Trainspotting 2, mais il sait qu'il ne pourra pas l'empêcher.

À propos de cette 'suite', pour lui, on a presque l'impression que les protagonistes savent qu'il y a eu un film a leur sujet. C'est comme s'ils voulaient que le premier film parle au second et inversement. Il ne voulait pas faire une vraie suite, qui, selon Danny Boyle, est un peu l'idée de refaire la même chose dans un laps de temps très court, ce qui n'est le cas de T2 TRAINSPOTTING. Un premier scénario a été écrit à l'époque, mais il ne sonnait pas juste. 20 ans après, quand ils en ont reparlé avec Irvine Welch, l'auteur du roman dont le film est adapté, les idées ont commencé à affluer. De son point de vue, c'est un film très personnel sur le temps qui passe et la masculinité au travers ce temps avec des personnages qui vieillissent mal.

**Spoilers** La musique d'Iggy Pop se retrouve dans tout le film. Mark Renton (interprété par Ewan McGregor) court sur son tapis de course au début de film, ce qui est un clin d’œil direct au Mark Renton qui courait dans les rues d'Edimbourg dans TRAINSPOTTING. Mais, à présent, Mark traverse une crise. Sa voix off, qui expliquait des choses dans le premier film, s'est éteinte et la musique d'Iggy Pop est présente comme un voile de fond, mais ne réussit pas à démarrer non plus. Il faut attendre la fin du film pour qu'au moment où Mark sort de sa crise de la quarantaine, la chanson d'Iggy Pop se fasse vraiment entendre. Elle signifie qu'il retrouve son identité et sa confiance en lui. **Fin des spoilers**

Danny Boyle trouve que le dernier album d'Iggy Pop, Post Pop Depression, qui rend hommage aux grandes figures musicales du rock récemment disparues telles que David Bowie, fait en effet écho au film. Il a d'ailleurs contacté directement Iggy Pop - qui pour lui est un artiste extraordinaire sur scène - pour lui demander sa permission de faire un remix de Lust For Life, ce qui évite de devoir passer par les maisons de disques pour réutiliser les chansons. Non seulement Iggy Pop connaissait Trainspotting, mais il pouvait également citer des passages des romans d'Irvine Welch.

Quand on lui a demandé son avis sur toutes les suites qui sortent actuellement (Star Wars, Blade Runner...), il nous a avoués qu'il était dans une période punk à l'époque de la sortie de Star Wars et qu'il avait considéré ces films comme des films pour enfants, donc il n'était pas fan. Il y a des suites qu'il aime et d'ailleurs, il y a en a quelques-unes qu'il aimerait voir, notamment le BLADE RUNNER 2049 de Dennis Villeneuve. C'est un grand fan du réalisateur, il a trouvé son dernier plan dans PRISONERS fantastique.

S'il a choisi de faire T2 TRAINSPOTTING au bout de 20 ans et non au bout de 10 ans, c'est parce que dans son idée, il fallait que les acteurs vieillissent physiquement. On a tendance à ne retenir que le glamour, il était donc important qu'on puisse voir le passage de l'âge sur le visage des acteurs comme les rides. Il fallait que cela renvoie les spectateurs au temps qui passe. 20 ans après, cela fonctionnait, pas au bout de 10 ans.

**Spoilers** Sur la direction des acteurs afin de leur expliquer la thématique mélancolique du film, il a expliqué que les acteurs savaient ce que le scénario allait raconter et que leurs personnages allaient essayer de ranimer les bravades du premier film. Il y a des références à l'enfance pendant tout le film, celle des protagonistes, mais également celle de leurs enfants. Il y a aussi une présence des femmes qui ne parlent pas beaucoup, mais qui ont été déçues par eux. Elles ont élevé leurs enfants sans eux, pour en faire de meilleures personnes que leurs pères. Le cycle de la vie est illustré par la relation de Begbie, interprété par Robert Carlyle, avec son fils. C'est ce cycle de la vie qui fait que les grands-parents sont étrangement proches de leurs petits-enfants. Le passage du temps est définitivement l'une des thématiques du film, avec la mélancolie et la tristesse. **Fin des spoilers**

Danny Boyle est revenu sur l'histoire du casting du film LA PLAGE pour lequel il a choisi Leonardo DiCaprio, alors qu'il avait laissé entendre à Ewan McGregor qu'il pourrait avoir le rôle. Résultat, ils sont restés fâchés pendant des années et, quelque part, les aspects opportunité/trahison, ainsi que les erreurs qu'on regrette, développés dans T2 TRAINSPOTTING sont autobiographiques. Depuis, Ewan et lui sont de nouveau amis. **Spoilers** Ces thématiques peuvent aussi se sentir à travers la dernière image du film dans laquelle Ewan McGregor danse dans sa chambre d'enfance sur un remix du titre d'Iggy Pop, Lust For Life, par Prodigy. **Fin des spoilers**

Danny Boyle a ensuite dû repartir vers d'autres destinations pour parler de son nouveau film. Nous avons eu le sentiment de vivre un moment particulier, détendu et ouvert. Cette rencontre était passionnée et passionnante et restera un beau souvenir de cinéma.

  
#T2Trainspotting

Autre post du blog lié à T2 TRAINSPOTTING 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire