jeudi 8 octobre 2015

BLADE RUNNER


Science fiction/Fantastique/Thriller/Un chef d'oeuvre

Réalisé par Ridley Scott
Avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young, Daryl Hannah, M. Emmet Walsh, William Sanderson, Brion James, Joe Turkel, Edward James Olmos...

Long-métrage Américain
Durée: 01h57mn
Année de production: 1982
Distributeur: Warner Bros. France 

Date de reprise sur nos écrans : 14 octobre 2015 - Version restaurée


Résumé : Dans les dernières années du 20ème siècle, des milliers d'hommes et de femmes partent à la conquête de l'espace, fuyant les mégalopoles devenues insalubres. Sur les colonies, une nouvelle race d'esclaves voit le jour : les répliquants, des androïdes que rien ne peut distinguer de l'être humain. Los Angeles, 2019. Après avoir massacré un équipage et pris le contrôle d'un vaisseau, les répliquants de type Nexus 6, le modèle le plus perfectionné, sont désormais déclarés "hors la loi". Quatre d'entre eux parviennent cependant à s'échapper et à s'introduire dans Los Angeles. Un agent d'une unité spéciale, un blade-runner, est chargé de les éliminer. Selon la terminologie officielle, on ne parle pas d'exécution, mais de retrait...

Bande annonce (VOSTFR)


Ce que j'en ai pensé : J'ai eu la chance de voir la version restaurée numérique en avant-première, sur grand écran et en version originale sous-titrée français. Le charme ne faillit pas. Je rappelle que le film date à l'origine de 1982. Certes, il a un peu vieilli, mais il est impressionnant de voir à quel point il reste un modèle du genre. Si j'aime le fantastique et la science-fiction, c'est certainement à BLADE RUNNER que je le dois. C'était une claque à l'époque, c'est un chef d'oeuvre aujourd'hui.
Il pose des questions sur l'humanité. Il prédit un avenir sombre et malsain. L'enquête nous entraîne dans les bas-fonds lugubres d'une mégalopole sur fond de romance et de quête d'existence. Il s'agit assez typiquement d'un long-métrage à plusieurs niveaux de compréhension. On peut le prendre comme un divertissement fort réussi, mais on peut aussi s'engager sur les chemins philosophiques qu'il propose. A chacun d'en profiter comme il l'entend. C'est aussi ce qui fait la force de ce film.
La réalisation de Ridley Scott est spectaculaire. Il est évident que sa vision du futur a inspiré un paquet de film de science-fiction. Jouant sur la lumière, émotionnelle et par moment tout simplement belle, sa mise en scène nous emmène exactement là où il choisit d'aller. La force du propos est servie par des atmosphères extrêmement particulières que la musique de Vangelis vient parfaire en beauté.


L'affrontement entre le Blade Runner, Rick Deckard, interprété par Harrison Ford, et le répliquant, Roy Batty, interprété par Rutger Hauer est le moment clé du film. Tout converge vers cet instant. Les deux acteurs sont excellents dans leur rôle, mais je trouve que la personnalité à la fois terrifiante et humaine du personnage de Roy est particulièrement bien mise en valeur par l'interprétation de Rutger Hauer.



Les femmes, à la fois objets de désir et battantes, sont interprétées par Sean Young, dans le rôle de Rachel et par Daryl Hannah, dans le rôle de Pris. Tout les oppose a priori car elles n'ont pas le même passé, mais dans les faits elles ont plus de points communs qu'il n'y paraît.



Que vous ayez déjà vu BLADE RUNNER ou pas, que vous aimiez la science-fiction ou non, avec ce film vous ne pouvez pas vous tromper. Je vous conseille donc de profiter de cette ressortie pour aller le (re)découvrir au cinéma. C'est une occasion inespérée qu'il ne faut pas manquer !

************************

BLADE RUNNER (FINAL CUT) ressort en salles le 14 octobre

Mercredi 14 octobre, Warner Bros. France ressortira BLADE RUNNER (FINAL CUT) en salles et dans une version restaurée.

Le chef d’œuvre de Ridley Scott sera projeté ce même jour à Lyon dans le cadre du festival Lumière. Il sera ensuite à l’affiche de cinémas partout en France dont la toute nouvelle salle des Fauvettes à Paris, entièrement dédiée au cinéma de patrimoine.

Après BLADE RUNNER (FINAL CUT), d'autres films mythiques du studio Warner feront l’objet de ressortie en salles et des œuvres plus rares -oubliées voire totalement inédites- paraîtront pour la première fois en vidéo sous le label Warner. 

Au programme :

KING KONG (1933) – version remasteisée, pour la première fois en BLU-RAY en France dès le 14 octobre. Présenté au festival Lumière à Lyon le 12 octobre.

CITIZEN KANE – version remasterisée. Présenté à Cannes Classics cette année et disponible en coffret collector.

CABAL de Clive Barker, LES POUPÉES DU DIABLE de Todd Browning… : disponibles pour la première fois en vidéo en France dès le 14 octobre dans la collection LES TRÉSORS WARNER – Horreur et Science Fiction.

LE GÉANT DE FER – ressortie en salles prochainement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire