lundi 19 octobre 2015

DOPE


Comédie/Un peu irrégulier mais à voir pour son énergie et l'intelligence de son message

Réalisé par Rick Famuyiwa
Avec Shameik Moore, Tony Revolori, Kiersy Clemons, A$ap Rocky, Zoë Kravitz, Chanel Iman, Vince Staples, Casey Veggies, Tyga, Blake Anderson, Quincy Brown…

Long-métrage Américain
Durée: 01h43mn
Année de production: 2015
Distributeur: Happiness Distribution
Produit par Forest Whitaker et Pharrell Williams
#DopeLeFilm

 

Date de sortie sur les écrans américains : 19 juin 2015
Date de sortie sur nos écrans : 4 novembre 2015
« Palme d’or de la coolitude » Première
« Une comédie qui va vous rendre accro » Les Inrocks

Résumé : Malcolm, jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec ses deux amis Diggy et Jibs, ils jonglent entre musique, lycée et entretiens pour entrer à l'université. Une invitation à une soirée underground va entrainer Malcolm dans une aventure qui pourrait bien le faire passer du statut de « geek » à celui de mec cool, un « dope ».

Bande annonce (VOSTFR)


Extrait (VOSTFR) - Invitation à la danse


Ce que j'en ai pensé : J'ai eu la chance de découvrir DOPE pendant le 41ème Festival du Film Américain de Deauville où il a reçu le Prix du Public.

Pour un film indépendant, il y a une énergie étonnante qui s'en dégage. Les 15 premières minutes sont excellentes, elles nous plongent de manière dynamique et amusante dans l'univers geek et fortement inspiré des années 90 de Malcolm, Diggy, Jib. Tout de suite on s'attache à ces trois potes qui sont déconneurs et imparfaits mais ont bon fond.



DOPE tort le cou brillamment aux idées reçues notamment dans une explication survoltée de Malcolm aidée par un montage pop et efficace pendant 3 minutes à la fin du film.
Le souci est que pour réussir à casser les clichés, le film passe par beaucoup d'entre eux pour nous raconter cette histoire. J'ai trouvé le développement un peu long car il n'y a rien de bien nouveau dans l'intrigue centrale.
De plus, autant le réalisateur, Rick Famuyiwa, réussit à nous offrir une mise en scène par moment super sympathique et originale, autant parfois elle est vulgaire et pas très élégante (les scènes de vomi dégueues, perso, cela ne me fait pas trop rire). J'ai également regretté que les deux compères de Malcolm, Diggy, interprétée par Kiersey Clemons, et Jib, interprété par Tony Revolori, n'aient pas des rôles plus développés car ils sont rigolos et forment un excellent complément à la personnalité de Malcolm. 
Pour sa part, Shameik Moore, qui interprète Malcolm, est une belle découverte. Il a une super bouille et joue à merveille l'intelligence et la naiveté. Malcolm, c'est le gars que vous voudriez avoir pour ami.



DOPE surprend agréablement car il passe un message fort de manière douce, ce qui est un bel accomplissement. Il a quelques longueurs et des moments moins convaincants que d'autres, mais il mérite absolument d'être vu pour son début très réussi et pour sa fin marquante et galvanisante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire