jeudi 2 juillet 2015

Back to the future


Drame/Étonnant et touchant

Réalisé par Paolo Sorrentino
Avec Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz, Paul Dano, Jane Fonda, Madalina Ghenea, Mark Kozelek, Robert Seethaler, Alex MacQueen, Luna Zimic Mijovic...

Long-métrage Britannique/Italien/Suisse
Titre original: La Giovinezza
Durée: 01h58mn
Année de production: 2015
Distributeur: Pathé Distribution

Le film a été présenté en Compétition au Festival de Cannes 2015

Date de sortie sur nos écrans: 9 septembre 2015 


Résumé : Fred et Mick, deux vieux amis approchant les quatre-vingts ans, profitent de leurs vacances dans un bel hôtel au pied des Alpes. Fred, compositeur et chef d’orchestre désormais à la retraite, n’a aucune intention de revenir à la carrière musicale qu’il a abandonnée depuis longtemps, tandis que Mick, réalisateur, travaille toujours, s’empressant de terminer le scénario de son dernier film. Les deux amis savent que le temps leur est compté et décident de faire face à leur avenir ensemble.

Mais contrairement à eux, personne ne semble se soucier du temps qui passe…

Bande annonce (VOSTFR)


Ce que j'en ai pensé: Avec YOUTH, Paolo Sorrentino, le réalisateur, nous offre un film à la construction et à l'ambiance étonnantes.

Paolo Sorrentino, le réalisateur
L'action se passe au sein d'un hôtel/spa qui ressemble à une usine à soin claustrophobique. Cet endroit m'a, personnellement, donné la chair de poule.


Isolés, les clients de l'hôtel sont captifs, le réalisateur utilise à répétition des lieux dans lesquels il fait évoluer notre connaissance de certains personnages choisis. Les dialogues, qui arrivent parfois sous la forme de pépites philosophiques, sont travaillés. Ils permettent de comprendre l'évolution de l'attitude des protagonistes. 
J'ai particulièrement aimé la construction du film. Paolo Sorrentino nous expose un fait, une image ou un morceau de discussion dont au départ, on ne comprend pas le cadre ou l'utilité. Puis, à un moment dans le film, il répond à la question qu'on a pu se poser antérieurement. YOUTH ressemble alors un peu à un puzzle dont on nous délivrerait les pièces dans le désordre mais qui viendraient se mettre en place logiquement lorsqu'on les récupère. 
J'ai également aimé la force des sentiments qu'il met en scène. Que ce soit les relations père/fille, les amitiés masculines ou les dynamiques de couple, toute une palette d'émotions nous sont proposées rendant les protagonistes attachants. Grâce à un humour pince sans rire, le réalisateur réussit à ne jamais rentrer dans le drame pur, il équilibre les émotions afin de laisser les histoires respirer. 
Il est aidé en tout cela par de merveilleux acteurs. Michael Caine, dans le rôle de Fred Ballinger, nous offre une composition amusante et émouvante à la fois.



Harvey Keitel, dans le rôle de Mick Boyle, nous propose un personnage plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord.



Et Rachel Weisz, dans le rôle de Lena, apporte de la fraîcheur.


J'ai tout de même un reproche qui vient de la frustration par rapport à la vision propre à l'auteur sur certains protagonistes dont le sens m'a échappé. Cette impression de ne pas tout saisir est d'autant moins agréable quand on apprécie le film. 
YOUTH est une belle découverte, originale. Il y a beaucoup de raisons de conseiller d'aller voir ce film mais, à mon avis, je ne pourrais vous en donner une meilleure que Michael Caine en maestro.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire