dimanche 16 février 2014

Back to the future



Romance/Drame/Superbes acteurs, magnifique mise en scène, un film spécial

Réalisé par Jim Jarmusch
Scénario Jim Jarmusch
Directeur de la photographie Yorick Le Saux
Avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska, John Hurt, Anton Yelchin, Jeffrey Wright, Slimane Dazi, Carter Logan, Wayne Brinston, Ali Amine, Yasmine Hamdan, Aurelie Thepaut, Kamal Moummad, Cody Staube

Long-métrage Allemand/Britannique/Français/Chypriote
Durée : 02h03mn
Année de production : 2013
Distributeur : Le Pacte

Date de sortie sur les écrans allemands : 25 Décembre 2013
Date de sortie sur les écrans britanniques: 21 Février 2014
Date de sortie sur nos écrans : 19 février 2014 


Résumé : Dans les villes romantiques et désolées que sont Détroit et Tanger, Adam, un musicien underground, profondément déprimé par la tournure qu’ont prise les activités humaines, retrouve Eve, son amante, une femme endurante et énigmatique. Leur histoire d’amour dure depuis plusieurs siècles, mais leur idylle débauchée est bientôt perturbée par l’arrivée de la petite sœur d’Eve, aussi extravagante qu’incontrôlable. Ces deux êtres en marge, sages mais fragiles, peuvent-ils continuer à survivre dans un monde moderne qui s’effondre autour d’eux ?

Bande annonce (VOSTFR)



Extraits







Ce que j'en ai pensé : Grâce à @3Moopydelfy (http://www.newkidsonthegeek.com/) j'ai eu la chance d'être invitée à la soirée du mardi 11 février 2014 organisée à l'occasion de la sortie du film. Elle comprenait la projection en avant-première de ONLY LOVERS LEFT ALIVE et par la suite un concert exceptionnel de Jim Jarmusch accompagné de son groupe "Sqürl" à la Machine du Moulin Rouge.
C'est à l'UGC Ciné Cité Paris 19 que j'ai pu récupérer le bracelet permettant d'accéder aux deux événements.



A mon arrivée dans la salle de ciné, tous les fauteuils avaient une feuille posée sur leur dossier sur laquelle on pouvait trouver deux informations :
* Une visible : ce logo 


* Et une accessible, une fois la feuille retirée du dossier : les informations pour se rendre à la soirée


Double mystère : Que représente le logo? Que signifie cet inquiétant : 'Joins us for a Taste of Blood!'?
Pour comprendre de quoi il retourne avec le logo, il vous faudra aller voir le film.
Pour le Taste of Blood, je vous en parle plus bas, juste après mon avis.

Lorsque la projection a débuté, je suis immédiatement rentrée dans l'ambiance du film. Il faut dire que la mise en scène de Jim Jarmusch est particulièrement soignée. 

Jim Jarmusch, le réalisateur
Certaines scènes m'ont fait penser à des tableaux tant la luminosité et tous les détails vous transportent dans ce qui semble être une dimension parallèle de notre monde actuel. 


Bien sûr c'est voulu puisque l'histoire est une tranche de vie de deux vampires âgés de plusieurs centaines d'années. Ils sont donc décalés et vivent sur la Terre mais ne sont plus de ce monde depuis longtemps. Ils s'isolent et interagissent le moins possible avec les humains. Il s'agit d'une romance entre deux êtres fous d'amour qui se complètent.





Jim Jarmusch joue beaucoup avec l'ombre et la lumière. Les deux personnages principaux sont comme le yin et le yang, comme des touches de piano avec la touche noire qui s'imbrique dans la touche blanche. Ils ont besoin l'un de l'autre. 
Le scénario décrit les soucis dus à leur condition. Certains codes propres aux vampires sont conservés, d'autres sont ajoutés ou modifiés. L'humour vient s'insérer finement dans cette ballade vampirique. 
Cependant, bien que le film ait un fond fantastique de part son sujet, ne vous attendez pas à de l'action ou à une surenchère d'effets spéciaux. Le rythme du film est lent. C'est un long métrage spécial. Il s'agit de cinéma indépendant. Le réalisateur prend son temps pour nous présenter ses personnages et faire évoluer l'histoire. Il nous ballade entre Tanger et Détroit qui prennent des allures de villes fantomatiques et mystérieuses. 
La musique (avec ces supers riffs) est omniprésente dès la première seconde, elle relie les deux personnages principaux à l'humanité. 
Avec Tilda Swinton, qui interprète Ève, et Tom Hiddleston, qui interprète Adam, Jim Jarmusch a trouvé le couple rock 'n' roll idéal pour personnifier ses deux vampires. Ils ont le physique, l'attitude, la personnalité et la classe. J'ai eu un gros coup de cœur pour le couple joué par ces deux acteurs.


Leur plus vieil ami et mentor, Christopher Marlowe, est interprété par John Hurt. C'est toujours un plaisir de voir cet acteur jouer. Si vous vous rendez sur Wikipedia, vous apprendrez que Christopher Marlowe était un tragédien élisabéthain contemporain de Shakespeare, à deux mois près son jumeau, connu pour sa maîtrise du pentamètre iambique, pour ses protagonistes emblématiques, ainsi que pour sa mort violente, prématurée et entourée de mystère. Il passe pour l'un des précurseurs de la tragédie moderne, pour le créateur du vers blanc, et pour père fondateur du drame élisabéthain. Savoir cela vous aidera à apprécier encore plus le film...


Grâce à la musique, Adam conserve un petit lien avec les hommes puisqu'il est en contact avec Ian, un humain cool, débrouillard mais pas forcément très malin, interprété par Anton Yelchin.


Le grain de poivre de l'histoire est représenté par Ava, la petite sœur d’Ève, interprétée par Mia Wasikowska, à la fois adorable et insupportable en ado vampire intenable.


Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ONLY LOVERS LEFT ALIVE. C'est un film avec une personnalité à part, une histoire simple mais travaillée dans le détail, une réalisation soignée et des acteurs excellents.

Suite à la projection, direction La Machine du Moulin Rouge pour assister au concert de Jim Jarmusch.
A l'entrée de La Machine du Moulin Rouge nous attendait un Taste of Blood, servi par de faux médecins en costumes de chirurgien, sous la forme d'un petit verre de vin chaud bienvenu !


La première partie du concert était assurée par la chanteuse Yasmine Hamdan, qui joue d'ailleurs un petit rôle musical et hypnotique dans le film.



Puis, c'était le tour Jim Jarmusch!









Le concert se prolongeait encore dans la nuit mais travail oblige, il était tant de rentrer!
En tout cas, cette soirée était super bien organisée et fort sympathique. Un très bon moment de ciné et de détente!


Impossible de dissocier le film et sa musique étant donné que cette dernière y tient une place essentielle. Voici donc la liste des musiques composant la BO du film : 

BANDE ORIGINALE DU FILM

Funnel of Love
Écrit par Charlie McCoy & Kent Westberry
Interprété par Wanda Jackson
Capitol Records Nashville

Harissa
Écrit par Pat Jabbar & Abdelaziz Lamari
Interprété par Kasbah Rockers
Barraka El Farnatshi Prod.

Caprice No. 5 in A Minor
Écrit par Niccolò Paganini
Interprété par Charles Yang

Gamil
Écrit par M. Ahmadzaï, Y. Hamdan
et A. Abrit
Interprété par Y.A.S.
Universal Music France
Universal Music Operations Ltd
et Les productions 50 50

Can’t Hardly Stand It
Écrit par Joe Chastain,
Charlie Feathers & Jerry Huffman
Interprété par Charlie Feathers
Courtesy of Gusto Records, Inc.

Trapped By A Thing Called Love
Écrit par Denise Ora Craig
Interprété par Denise LaSalle
Courtesy of Westbound Records
By Arrangement with Bridgeport
Music Inc.

Soul Dracula
Écrit par M. Armbruster et P.Duc
Interprété par Hot Blood
Dynamo Records

Under Skin Or By Name
Écrit par Dave W. & Ego Sensation
Interprété par White Hills
Drug Space Records

Red Eyes And Tears
Écrit par Robert Been, Peter Hayes
et Nicholas Jago
Interprété par Black Rebel Motorcycle Club
Virgin Records
Universal Music Enterprises

Little Village
Écrit par Bill Laswell
Interprété par Bill Laswell
Invasion Group Limited

Hal
Co-Published by Kwaidan Publishing
Interprété, composé et écrit par
Yasmine Hamdan
Kwaidan Records


Note d’intention du réalisateur, Jim Jarmusch
(A ne lire qu'après avoir vu le film pour éviter les spoilers!)

ONLY LOVERS LEFT ALIVE est une histoire d’amour non conventionnelle entre un homme et une femme, Adam et Ève. Mon scénario est en partie inspiré du dernier livre de Mark Twain, La vie privée d’Adam et Ève, bien qu’aucune référence directe ne soit établie - mis à part les noms des personnages. Ces deux amants sont l’archétype des êtres en marge, menant une vie de bohème, extrêmement intelligents et sophistiqués, et pourtant toujours pleinement habités par leur instinct animal. Ils ont parcouru le monde et connu une multitude de choses extraordinaires, vivant toujours aux confins les plus obscurs de la société. Tout comme leur propre histoire d’amour, la vision qu’ils ont de l’histoire humaine est vieille de plusieurs siècles pour la simple raison qu’ils sont vampires. Mais il ne s’agit pas d’une histoire banale de vampires. Se déroulant presque entièrement la nuit dans les villes très singulières que sont Détroit et Tanger, Adam et Ève ont besoin de sang humain pour survivre. Mais ils vivent à présent au XXIème siècle, une époque où mordre le cou d’un étranger serait a la fois dangereux et régressif : pour survivre, ils doivent être certains que le sang qui les fait vivre est pur, sain et non contaminé.
Et presque comme des ombres, ils ont appris il y a fort longtemps à échapper habilement aux autorités.
Dans notre film, le vampire est une métaphore significative – un moyen de placer dans un certain contexte les intentions plus profondes du film. C’est une histoire d’amour, mais aussi l’histoire de deux êtres en marge d’exception qui, compte tenu de leur vécu atypique, ont un authentique recul sur l’histoire de l’humanité, de ses plus incroyables réalisations à ses échecs cinglants. Adam et Ève sont eux-mêmes des métaphores de l’état actuel de la vie humaine – ils sont fragiles et menacés, si vulnérables face aux forces de la nature et au comportement irréfléchi, totalement dépourvu de vision à long terme, de ceux qui sont au pouvoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire