mardi 21 janvier 2014

Back to the future






Animation/Drame/Belle sensibilité, une oeuvre à découvrir

Réalisé par Hayao Miyazaki
Avec les voix, en version originale, de Hideaki Anno, Miori Takimoto, Hidetoshi Nishijima...

Long-métrage Japonais
Durée: 02h06mn
Distributeur: The Walt Disney Company France 
Titre original : Kaze Tachinu
Page Facebook

A partir de 6 ans

Date de sortie sur les écrans japonais : 20 juillet 2013
Date de sortie sur nos écrans : 22 janvier 2014 


Résumé : Inspiré par le fameux concepteur d’avions Giovanni Caproni, Jirô rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d’une importante entreprise d’ingénierie en 1927. Son génie l’impose rapidement comme l’un des plus grands ingénieurs du monde.
Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon. Jirô connaîtra l’amour avec Nahoko et l’amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l’aviation dans une ère nouvelle.

Bande annonce (VF)



Extrait 1 (VOSTFR) - La première rencontre de Jirô et Nahoko



Extrait 2 (VOSTFR) - Le tremblement de terre



Extrait 3 (VOSTFR) - Le patron



INTERVIEW : Rencontre avec Hayao Miyazaki - VOSTFR



Ce que j'en ai pensé : C'est le premier film réalisé par Hayao Miyazaki que je découvre au cinéma. Et oui, j'aurais attendu son dernier pour m'y mettre. En effet, Hayao Miyazaki a annoncé qu'il prenait sa retraite. C'est donc le moment d'en profiter pour voir un de ses films sur grand écran.
Le style est tout d'abord surprenant. Il faut comprendre où le réalisateur veut en venir. Le premier quart d'heure, j'étais un peu déconcertée par le propos. Mais après je suis rentrée dans l'histoire. J'ai bien apprécié l'aspect à la fois violent du cadre du propos et poétique de la vision de la vie de Jirô Horikoshi, le personnage principal. 


Les dessins sont particuliers, de type manga. L'imagerie est intéressante. Certains personnages sont atypiques, même parfois rigolos, comme le patron de Jirô ou encore sa petite soeur.



En tout cas, il s'agit d'une intéressante incursion dans la culture japonaise. Le réalisateur décrit ici une époque difficile de l'Histoire de son pays.
Il y a un aspect naïf et enfantin transmis par Jirô avec sa passion infinie pour les avions en dehors de toutes considérations par rapport à une utilisation future de ses créations. 

 

Il est contre-balancé par les sombres événements politiques, sociaux et environnementaux qui traversent l'époque décrite dans le scénario. 
Ce n'est pas un film d'animation pour enfants. Clairement, le réalisateur s'attache à intégrer des éléments historiques et techniques qui ne parleront pas aux plus jeunes. Les aspects oniriques ne sont pas faciles à décrypter. Même le contexte de la romance n'est pas aisé à comprendre pour un enfant. Et puis, dans l'ensemble, c'est assez triste et pessimiste.
Voir sur grand écran LE VENT SE LÈVE provoque une sensation différente et originale. Je lui ai trouvé une jolie sensibilité. Les faits sont amenés parfois avec beaucoup de force et même de manière brutale. Cela fait parti de la personnalité de ce film. J'en suis sortie étonnée, touchée et intriguée par le travail que le réalisateur a fait auparavant. C'est une expérience à vivre... comme sentir le vent qui se lève...

Je remercie @3Moopydelfy et @pka13 grâce à qui j'ai pu découvrir ce film en avant-première au Grand Rex.


Un peu plus d'informations (tirées des notes de production) - Spoiler alert!!!! (à ne pas lire avant d'avoir vu le film)  :

* Le protagoniste du film est un mélange explosif d'enthousiasme frénétique, d'excitation débordante et de concentration extrême. Jirô est très attaché à sa liberté, c'est un individualiste, parfois un peu trop fier de lui, mais réaliste et idéaliste. C'est un garçon réfléchi à l'esprit brillant. Il possède une certaine élégance, du style, mais c'est aussi un timide. Agile, il est affable et poli. Il rappelle un peu le poète Michizo Tachihara, qui est mort jeune. Jiro admire des auteurs comme Thomas Mann et Hermann Hesse, et écoute la musique de Schubert. Tout le monde, au sein de la grande entreprise industrielle de guerre où il travaille, reconnaît son talent, et il évolue dans la société avec aisance et assurance. Jirô nourrit de grandes ambitions : il désire créer son propre avion, un appareil qu'il veut magnifique.

* Nahoko : Cette jeune femme aussi belle que gaie se trouve dans le même train que Jirô le jour du Grand Tremblement de terre de Kanto. Dix ans plus tard, elle le rencontre à nouveau par hasard, et tous deux tombent amoureux. Elle est malade, atteinte de tuberculose. Nahoko doit son nom à l'oeuvre de Tatsuo Hori, 'Naoko'.

* Le titre, LE VENT SE LÈVE, vient du roman éponyme écrit par Tatsuo Hori. Hori a lui-même emprunté son titre à un poème de Paul Valéry intitulé Le Cimetière marin, 'Le vent se lève, il faut tenter de vivre', qu'il a traduit en japonais : 'Kaze tachinu, iza ikimeyamo'. Le film combine Jiro Horikoshi et l'écrivain Tatsuo Hori, deux personnes réelles ayant vécu à la même époque, en un personnage fictif : notre personnage principal, Jiro. C'est une oeuvre de complète fiction, inhabituelle, qui dépeint la jeunesse des années 1930. Notre histoire est une toile tissée avec pour chaîne la naissance du chasseur Zero, qui deviendra un véritable mythe, et pour trame la rencontre, puis la séparation d'un jeune ingénieur et d'une belle jeune fille au destin tragique, Nahoko. Transcendant le temps et l'espace, Caproni vient ajouter à cette toile une touche de couleur.

* L'histoire : Inspiré par le fameux concepteur d'avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l'empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d'une importante entreprise d'ingénierie en 1927.
Son génie l'impose rapidement comme l'un des plus grands ingénieurs du monde.LE VENT SE LÈVE raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l'épidémie de tuberculose et l'entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l'amour avec Nahoko et l'amitié avec son collègue Honjo.
Inventeur extraordinaire, il fera entrer l'aviation dans une ère nouvelle. Hayao Miyazaki a uni deux hommes ayant existé, l'ingénieur Jirô Horikoshi et l'auteur Tatsuo Hori, qui vécurent à l'époque où se déroule LE VENT SE LÈVE, pour créer Jiro, le personnage de fiction qui est au centre de cette grande histoire d'amour et de persévérance, qui parle des défis que pose la vie et de la difficulté de faire des choix dans un monde en plein chaos.

* Extrait d'un interview de Hayao Miyazaki : Jirô Horikoshi, le créateur de l'avion Zero, et son précurseur italien Gianni Caproni furent deux hommes qui poursuivirent une même aspiration, liés par l'amitié à travers le temps et l'espace. Tous deux durent surmonter bien des échecs tandis qu'ils se consacraient de toute leur âme à la réalisation de leur rêve d'enfant. Au Japon, durant l'ère Taisho (1912-1926), un petit garçon vivant à la campagne décide de devenir concepteur d'aéronefs. Il rêve de créer un avion qui vole comme le vent qu'il aime tant. Jeune homme, il fait ses études à Tokyo, et devient un ingénieur d'élite au sein de la très importante industrie de la défense.

Développant ses talents, il finit par créer un magnifique avion, qui imprimera sa marque indélébile dans l'histoire de l'aviation : le chasseur bombardier embarqué léger Mitsubishi A6M1, désigné dans la Marine impériale japonaise sous le nom de Chasseur embarqué de type 0 - le fameux Zero… Pendant trois ans, de 1940 à 1942, le Zero fut le meilleur avion de guerre du monde. L'époque que vit Jiro de son enfance à son adolescence plie sous le poids d'un sentiment de stagnation plus intense encore que celui qui plane sur le Japon d'aujourd'hui : le Grand Tremblement de terre de Kanto de 1923, la Grande Dépression, le chômage, la pauvreté, la tuberculose, les révolutions et le fascisme, l'interdiction de la libre expression, une guerre qui chasse l'autre… Pourtant, la culture populaire s'épanouit ; le modernisme et le nihilisme, mais aussi l'hédonisme, prévalent. Les poètes succombent à la maladie et meurent en cherchant à accomplir leurs quêtes. Jirô, le protagoniste de notre film, travaille dans l'aéronautique au moment où l'Empire du Japon se dirige vers sa destruction et son ultime chute.

Cependant, le propos de ce film n'est nullement de condamner la guerre, ni de faire vibrer les jeunes Japonais en faisant l'éloge de l'excellence du Zero. Je n'ai pas l'intention de défendre notre personnage principal en disant par exemple qu'il voulait en fait fabriquer un avion civil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire