lundi 8 avril 2013

Back to the past
Masterclass David Lynch

J'ai eu la chance de pouvoir me rendre au Festival du film policier de Beaune qui a eu lieu du 3 au 7 avril 2013. Et samedi 6 avril, j'ai pu assister à la masterclass de David Lynch. 

Photo par Mark Berry - Source: http://minu.me/8pcz

Le site officiel du Festival du film policier de Beaune présente l'artiste en ces termes:

Cinéaste, photographe, musicien et peintre - l’artiste est multiple et son nom comme son style font désormais partie du langage courant.
Novateur, surréaliste, l’univers "lynchaient" fourmille d’obsessions récurrentes nées d’un seul désir : que les bords du tableau éclatent, ainsi que les frontières des genres et des arts, et que l’œuvre devienne sensible.

D’Eraserhead à Inland Empire, David Lynch nous entraîne dans un labyrinthe de rêves et de cauchemars peuplés de personnages gigognes et de nains, où les sons fusionnent avec la couleur et métamorphosent la toile cinématographique.

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles…

Chez Lynch comme chez Rimbaud, l’œuvre est illumination.
Bleu velours - du Show club de Blue Velvet, au langoureux "Silencio" de Mulholland Drive.
Rouge-gorge - celui des murs de la chambre de Twin Peaks ou des amours de Sailor et Lula.
Et Jaune aussi, ruban épileptique de lumière défilant sur la Lost Highway…

Le noir est une couleur ! enjoignait Matisse, et David Lynch l’a bien compris. Chez lui les femmes fatales, les gangsters et les voitures rutilantes sont autant de variations, de taches, jetées sur la toile de ses visions, réinventant sans cesse le motif de celui qu’il considère comme son maître : Alfred Hitchcock.

Comme pour ce dernier, l’important, chez Lynch, n’est pas de savoir qui a tué Laura Palmer, mais ce qui se dit hors du tableau d’Edward Hopper.
Avec les codes de la culture américaine, du polar, et derrière l’apparente effervescence, les films de David Lynch nous entraînent vers des profondeurs insoupçonnées où la beauté est inquiétante et le désir vénéneux.

Nominé huit fois aux Oscars pour Elephant Man (dont celui du meilleur réalisateur), Prix de la Mise en scène à Cannes pour Mulholland Drive, et Palme d’Or pour Sailor et Lula, David Lynch est la grande révélation du cinéma américain des trente dernières années.
Le Festival International du Film Policier de Beaune est très honoré de lui rendre hommage pour sa 5e édition.

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

1976
ERASERHEAD

1980
ELEPHANT MAN

1984
DUNE

1986
BLUE VELVET

1990
SAILOR ET LULA
MYSTÈRES À TWIN PEAKS (TV)

1992
TWIN PEAKS

1997
LOST HIGHWAY

2001
MULHOLLAND DRIVE

2007
INLAND EMPIRE

Pour tout ceux qui auraient souhaité pouvoir y être et n'ont pas pu venir, je mets mes humbles vidéos de la masterclass en ligne ci-dessous. Par contre, tout est en anglais mais c'est très facilement compréhensible. Profitez-en bien :-)






Cette conversation avec David Lynch était animée par Thierry Jousse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire