dimanche 12 février 2012

Back to the present
Underworld: Nouvelle ère

Action/Fantastique/Epouvante-horreur/Pas très haut niveau pour le scénario mais efficace sur les scènes d'actions

Réalisé par Måns Mårlind et Björn Stein
Avec Kate Beckinsale, Stephen Rea, Michael Ealy, Theo James, India Eisley, Sandrine Holt, Charles Dance, Kris Holden-Ried...

Titre original: 'Underworld : Awakening'

Long-métrage Américain
Durée: 01h30mn
Année de production: 2012
Distributeur: SND

Date de sortie sur les écrans U.S.: 20 janvier 2012
Date de sortie sur nos écrans: 8 février 2012 (actuellement dans les salles)


Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr): Depuis des siècles Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l’aube d’une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils considèrent comme des fléaux. Sélène s’attire la convoitise de l’armée et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires.

Bande annonce (VOST)


Ce que j'en ai pensé: 'Underworld: Nouvelle ère' est le 4ème opus de la saga. L'histoire débute juste à la fin du troisième film, mais se situe à 98% 12 ans plus tard. La nouvelle ère en question est celle des Hommes qui ont décidé de purger les vampires et les lycans (comprendre: les traquer et les massacrer jusqu'à ce qu'il n'en reste plus un seul). Ces derniers ne se battent donc plus seulement entre eux, ils ont aussi maintenant un ennemi commun: les Hommes. 

Si vous avez  vu et apprécié les 3 premiers films, celui-ci ne vous décevra pas car il est dans la lignée des autres. Le scénario n'est pas bien épais. Il faut passer sur plus d'une incohérence. Mais comme toujours l'intérêt majeur du film est de voir Kate Beckinsale (qui interprète la très redoutée vampire Sélène) déglinguer du lycan géant dans une atmosphère gris bleutée qui est la marque de fabrique des 'Underworld'. 





Avec ses scènes de bagarre en règle, 'Underworld: Nouvelle ère' est un peu un plaisir coupable. Ce n'est ni intelligent, ni du grand cinéma, mais les effets spéciaux en 3D et la belle énergie des acteurs en font un divertissement sympathique si on aime ce genre de film. Au niveau du casting, Kate Beckinsale est ici rejointe, notamment, par les efficaces Stephen Rea, dans le rôle du Docteur Jacob Lane, et par Michael Ealy, dans le rôle de l'inspecteur Sebastian. 



'Underworld: Nouvelle ère' reste fidèle à son univers gothique et trash, à grand renfort d'effets spéciaux et de scènes d'actions. A voir si on aime la série des 'Underworld'.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire