samedi 14 janvier 2012

Back to the future
Martha Marcy May Marlene

Drame/Thriller/Sujet difficile bien traité


Réalisé par Sean Durkin
Avec Elizabeth Olsen, Hugh Dancy, Sarah Paulson, John Hawkes, Brady Corbet, Louisa Krause, Christopher Abbott, Maria Dizzia...

Long-métrage Américain
Durée: 02h00min 
Année de production : 2011 
Distributeur : Twentieth Century Fox France

Date de sortie sur les écrans U.S.: 21 octobre 2011
Date de sortie sur nos écrans: 29 février 2012


Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr): Après avoir fui une secte et son charismatique leader, Martha tente de se reconstruire et de retrouver une vie normale. Elle cherche de l’aide auprès de sa sœur aînée, Lucy, et de son beau-frère avec qui elle n’avait plus de contacts, mais elle est incapable de leur avouer la vérité sur sa longue disparition. Martha est persuadée que son ancienne secte la pourchasse toujours. Les souvenirs qui la hantent se transforment alors en effrayante paranoïa et la frontière entre réalité et illusion se brouille peu à peu... 


Bande annonce (VO)


Ce que j'en ai pensé: 'Martha Marcy May Marlene' est un film indépendant (comprenez petit budget, peu de moyens, peu ou pas d'action et pas d'effets spéciaux) réalisé par Sean Durkin.


Le sujet est difficile: celui de l'embrigadement d'une jeune fille dans une secte et de son très difficile retour à la vie 'normale'. Le sujet est traité par des allers-retours entre les souvenirs de Martha dans la secte et ce qu'elle vit chez sa soeur dans le présent. Côté secte, le spectateur assiste aux étapes classiques de ce genre de groupe: l'enrôlement, le baptême (pour isoler quelqu'un, rien de mieux que de l'habituer à un nom qui ne sera pas reconnu dans son ancienne vie), le rituel d'initiation, le lavage de cerveau... Cela met mal à l'aise (ce qui est le but je pense), mais le réalisateur ne tombe pas dans le glauque. Il ne s'éternise pas sur les aspects choquants, mais les montre pour que l'on prenne conscience du cheminement de ce cauchemar. 

L'actrice principale, Elisabeth Olsen, qui interprète Martha Marcy May Marlene, illumine l'écran. 




Face à elle, John Hawkes, qui interprète Patrick, le gourou, est très inquiétant. 




Le jeu d'Elisabeth Olsen est maîtrisé et elle a beaucoup de fraîcheur. Son personnage est à la fois fort et fragile. Suffisamment fragile pour croire que cette secte est la solution à tous ses problèmes affectifs et assez forte pour la fuir et tenter de revenir vers la société. Mais le chemin est long et effrayant. Dans son esprit (est-ce seulement dans son esprit d'ailleurs?), le spectre de la secte n'est jamais loin. Le spectateur découvre, au fur et à mesure que Martha revit tous ses souvenirs dans sa tête, ce qu'elle a subit et pourquoi elle se comporte comme elle le fait. Le film est intelligemment monté car il laisse peu à peu les doutes s'installer et ménage le suspense.


Intéressant, bien fait, avec une superbe actrice à sa tête, je conseille ce film qui sort des sentiers battus.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire