samedi 10 septembre 2011

Back to the future
DRIVE

Action/Thriller/Excellent

Réalisé par Nicolas Winding Refn
Avec Ryan Gosling, Carey Mulligan, Bryan Cranston, Albert Brooks, Oscar Isaac, Christina Hendricks, Ron Perlman...

Long-métrage Américain
Durée : 01h40min 
Année de production : 2011 
Distributeur : Le Pacte 

Date de sortie sur les écrans U.S.: 17 juin 2011
Date de sortie sur nos écrans: 5 octobre 2011 


Résumé: Un jeune homme solitaire, "The Driver", conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. 
Shannon, le manager qui lui décroche tous ses contrats, propose à Bernie Rose, un malfrat notoire, d’investir dans un véhicule pour que son poulain puisse affronter les circuits de stock-car professionnels. 
C’est alors que la route du pilote croise celle d’Irene et de son jeune fils. Pour la première fois de sa vie, il n’est plus seul.

Bande annonce VOST


Ce que j'en ai pensé: J'ai eu la chance de découvrir 'Drive' en avant-première lors du 37ème Festival de Deauville le 3 septembre 2011. Le talentueux réalisateur Nicolas Winding Refn (retenez bien son nom, on en entendra encore parler), qui ne manque pas d'humour, est venu présenter son film sur la scène du Centre International de Deauville, j'ai pu filmer cette courte interview que voici:


'Drive' est une réussite. Ce que le réalisateur a fait avec une histoire finalement peu étoffée est extra. Le scénario, bien que cohérent et racontant une tranche de vie de bout en bout, est assez banal, les dialogues sont peu nombreux, mais la réalisation est géniale. Le personnage principal, 'The Driver', interprété par Ryan Gosling, absolument excellent, ne parle pas ou peu. C'est donc le jeu de l'acteur et la caméra du réalisateur qui nous guident dans ce film. Et ils font un super tandem. 






'Drive' ressemble à un thriller à l'ancienne, tout en étant ancré dans notre époque. Il a aussi par moment des allures de film des années 80 (je pense au générique de début ou au blouson du personnage principal notamment). J'ai adoré le basculement du personnage (vous comprendrez en le voyant). On ne sait rien de 'The Driver' au départ et on en sait pas beaucoup plus à la fin du film, mais il impressionne par son silence, son regard et par ses actions. 

Au début du film, le réalisateur met les choses en place pour nous présenter son personnage principal. Puis le rythme est assez calme, les scènes sont tranquilles, le réalisateur installe le spectateur dans un certain confort, le film est sympathique, tout va bien. Et puis tout à coup, les choses dérapent et là, changement radical de registre. Le réalisateur appuie sur la pédale de l'accélérateur. Et le spectateur est un peu comme la sensible et douce Irene, interprétée par Carey Mulligan, il est secoué, surpris, pris au dépourvu et ne sait plus ce qu'il doit penser. Et jusqu'à la fin, il n'y a plus qu'à écarquiller les yeux et à suivre les aventures de 'The Driver' à cent à l'heure. Ne croyez pas que 'Drive', contrairement à ce que son titre indique, ne parle que de voitures et ne montre que des courses poursuites. Ce serait beaucoup trop le limiter. Il parle aussi d'amour, de vengeance, de criminalité, de solitude, de trahison...



Pour ne pas gâcher l'ensemble, les seconds rôles sont joués par de très bons acteurs (Bryan Cranston, Albert Brooks, Ron Perlman) qui assurent une totale crédibilité à leur personnage. 




La plupart des scènes sont rythmées par une excellente musique en adéquation avec ce qu'il se passe à l'écran. 

Je n'en doute pas, 'Drive' est très certainement un film culte (certaines scènes sont à tomber, celle de l'ascenseur ou celle du marteau par exemple). Mais attention, 'Drive' n'est pas un film pour jeunes spectateurs. Il y a de la violence (sur de courts instants) très crue et montrée de manière directe et froide. Cœurs trop sensibles s'abstenir pour ce super moment de cinéma.

L'acteur Ryan Gosling a reçu à Deauville le prix du 'Nouvel Hollywood' récompensant un jeune acteur et une jeune actrice ayant marqué l'année cinématographique américaine. Il n'était malheureusement pas là pour le recevoir mais c'est le réalisateur du film, Nicolas Winding Refn, qui a lu le message de remerciement de l'acteur. J'ai filmé ce moment très drôle que je partage avec vous:













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire