samedi 23 juillet 2011

Back to the future
Green Lantern

Action/Bâclé

Réalisé par Martin Campbell
Avec Ryan Reynolds, Blake Lively, Peter Sarsgaard, Mark Strong,Temuera Morrison,Jenna Craig, Jon Tenney, Mike Doyle, Nick Jandl, Dylan James, Leanne Cochran, Michael Clarke Duncan, Tim Robbins, Angela Bassett...

Long-métrage Américain
Durée: 1h54m
Année de production: 2011
Distributeur: Warner Bros. France

Date de sortie sur les écrans U.S.: 17 juin 2011
Date de sortie sur nos écrans: 10 août 2011



Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr): Dans un univers aussi vaste que mystérieux, une force aussi petite que puissante est en place depuis des siècles : des protecteurs de la paix et de la justice appelés Green Lantern Corps, une confrérie de guerriers qui a juré de maintenir l’ordre intergalactique, et dont chaque membre porte un anneau lui conférant des super-pouvoirs. Mais quand un ennemi du nom de Parallax menace de rompre l’équilibre entre les forces de l’univers, leur destin et celui de la Terre repose sur leur dernière recrue, le premier humain jamais choisi : Hal Jordan.

Hal est un pilote d’essai talentueux et imprudent, mais les Green Lanterns ont un peu de respect pour les humains, qui n’ont jamais exploité les pouvoirs infinis de l’anneau auparavant. Hal est clairement la pièce manquante du puzzle et il possède, en plus de sa détermination et de sa volonté, une chose qu’aucun des autres membres n’a jamais eu : son humanité. Soutenu par son amour d’enfance, le pilote Carol Ferris, Hal doit rapidement maîtriser ses nouveaux pouvoirs et vaincre ses peurs, pour prouver qu’il n’est pas que la clé pour vaincre Parallax… mais peut-être le plus grand Green Lantern de tous les temps.

Bande annonce (VO)


Ce que j'en ai pensé: 
Je ne connais pas le personnage de comics 'Green Lantern'. Avant de voir les premières affiches du film, je n'en avais jamais entendu parler. Mais comme j'aime les films sur les Supers Héros, j'étais curieuse de découvrir ce que pouvais donner ce personnage au cinéma. 

Le film est en 3D. Il débute par une séquence d'une quinzaine de minutes dans l'espace reposant uniquement sur des effets spéciaux et donc se regardant très bien avec la 3D. Dès cette séquence j'ai eu le sentiment que 'Green Lantern' n'allait pas me plaire. J'avais l'impression d'être dans un jeu vidéo fluo. Je trouvais la scène surjouée et trop exagérée à tout point de vue. Mais je me suis dit que parfois un début peu avoir un certain style pour justement se distinguer de la suite, me laissant une chance d'apprécier ce qui allait suivre. Hum... 

Disons que l'introduction du personnage, loin d'être originale, n'est pas désagréable. Même si l'humour ne fonctionne pas toujours, il fait parfois sourire. 

Pourquoi la bague choisit-elle Hal Jordan (interprété par Ryan Reynolds qui ne sauve pas l'ensemble) reste pour moi un mystère. Ce personnage d'homme immature, à côté de ses pompes et très caricatural me laisse d'autant plus perplexe qu'on essaie de nous faire croire qu'il a les qualités bien enfouies du héros sauveur de monde en lui, mouais.... J'ai bien senti que le scénariste a essayé de lui bâtir une histoire afin de le rendre attachant mais  elle m'a laissée de marbre. 


Les personnages féminins, et certains masculins aussi, sont des caricatures de caricatures (Comment Angela Basset et Tim Robbins se sont-ils laissés entraîner dans cette histoire?).


Les personnages des Green Lanterns ne sont pas très fins. A chaque scène se passant sur la planète où se réunissent les Green Lanterns [les différents Green Lanterns sont un croisement entre Star Wars et le Cinquième élément], j'étais impatiente que le héros retourne sur terre. Visuellement les scènes dans l'espace ne sont pas assez travaillées. Les couleurs sont criardes et la sensation de regarder un jeu vidéo revenait à chaque fois. 





Les ressorts scénaristiques sont banals (la relation père/fils entre le Dr Hector Hammond et le Sénateur Hammond [interprété par Tim Robbins], la relation amoureuse entre le héros et Carol Ferris [interprétée par Blake Lively]), si vous avez déjà vu des films de Supers Héros alors vous vous direz que tout cela ne vous est pas inconnu (hormis ce qui concerne les Green Lanterns puisque cette partie de l'histoire leur est vraiment spécique). 




La réalisation est moyenne. Par moment, les scènes d'action sont assez bonnes mais à d'autres, tout sonne faux. Il en est de même pour les scènes de dialogues entre les personnages.


Au niveau des méchants, Peter Sarsgaard qui interprète le Dr. Hector Hammond essaie désespérément et sans succès de donner de l'épaisseur à son personnage. Moi il me faisait rigoler, alors évidemment, pour un méchant, c'est pas terrible. Parallax est une image de synthèse, pas très crédible mais passable. 




J'ai été très déçue. Pour moi, 'Green Lantern' est bâclé. Les personnages sont trop peu aboutis. J'ai trouvé le temps long. Il plaîra peut-être aux très jeunes adolescents qui n'ont pas de recul cinématographique sur ce genre de film. La fin du film promet une suite, je ne crois pas qu'elle verra le jour. Pour moi, passez votre chemin, il n'y a pas grand chose à voir. Si toutefois vous choisissez d'y aller, le générique de fin, avec en fond les planètes dans l'espace, est joli à regarder en 3D.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire