dimanche 11 juillet 2010

Back to the Present Movie Appreciation
SPLICE

Science fiction

Long-métrage français , canadien.
Distributeur : Gaumont Distribution.
Réalisé par Vincenzo Natali.
Avec Sarah Polley, Adrien Brody, Delphine Chaneac.
Durée : 1h47min.

Date de sortie sur les écrans U.S.: 19 Mars 2010
Date de sortie sur nos écrans: 30 Juin 2010
Splice est actuellement dans les salles




Résumé du site Allociné (http://www.allocine.fr):
Clive et Elsa sont des superstars de la science : ils ont réussi à combiner l’ADN de différentes espèces animales pour obtenir de fantastiques hybrides. Ils sont amoureux l’un de l’autre autant que de leur travail et veulent à présent passer à l’étape suivante : fusionner de l’ADN animal et de l’ADN humain. Lorsque le laboratoire pharmaceutique qui les finance refuse de les soutenir, Clive et Elsa décident de poursuivre leurs expériences en secret. Ils créent Dren, une créature étonnante dont la croissance rapide la fait devenir adulte en quelques mois. Alors qu’ils redoublent d’efforts pour préserver leur secret, leur intérêt scientifique pour Dren se mue peu à peu en attachement. 
Dren finira par dépasser les rêves les plus fous du couple… et leurs pires cauchemars.


Bande annonce (VF):

Ce que j'en pense:

Splice est bizarre.

Le thème est a priori assez commun, des scientifiques qui ne savent pas s'arrêter à temps et qui créent une abomination (c'est assez récurrent dans les films de super héros). Vincenzo Natali prend le parti de le traiter de manière fantastique via la créature DREN (interprétée à l'âge adulte par Delphine Chaneac). Pourquoi pas?

Mais au lieu d'aller vers un film où la créature entre en contact avec le reste de l'humanité, apprend et comprend au travers des travers humains, le scénario reste sur un tête à tête entre les deux scientifiques (interprétés par Adrien Brody et Sarah Polley) et leur créature.






C'est donc par rapport aux travers de ses créateurs que DREN se définit. Et ses créateurs sont moralement limités et ont pas mal de problèmes.

Du coup, le film tend vers un traitement du complexe d'oedipe qui pourrait avoir un intérêt mais qui malheureusement dans cette histoire n'en a pas tellement. 





Le film est trop long pour en arriver à l'évidence établie dès le début: créer DREN n'était pas une très bonne idée. Certes le film se termine par un fait qui change la donne mais il est ultra classique.


Rien à dire sur les acteurs qui remplissent très bien leur rôle et constituent d'ailleurs par leur interprétation l'intérêt principal du film.

La réalisation est assez bonne (mais bien loin de celle très réussie de "Cube") et les effets spéciaux sont convainquants. On sent vraiment la patte européenne dans l'ambiance et dans le traitement du scénario plus tourné vers la sphère privée et les problèmes des personnages.


Le personnage d'Adrien Brody résume un peu l'état d'esprit du film dans un des dialogues où il dit à peu près cela "on a déplacé les limites du bien et du mal et j'ai un peu de mal à m'y retrouver". Eh bien, moi aussi.

A la sortie du film, j'ai entendu des "j'ai pas compris", "mais non, la fin ne veut pas dire ça" et des " c'était bizarre". Je n'ai apparemment pas été la seule à être perplexe. Je suis donc mitigée sur ce Splice qui m'a un peu déçu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire