lundi 16 octobre 2017

THOR : RAGNAROK


ENFLAMMERA LES ÉCRANS FRANÇAIS
LE 25 OCTOBRE 2017

Il est intéressant de connaître l'origine des personnages féminins de cette nouvelle aventure de Thor. Vivement qu'on puisse découvrir leurs exploits au cinéma !

DE NOUVEAUX VISAGES FÉMININS
DANS L’UNIVERS CINÉMATOGRAPHIQUE MARVEL ! 

Le nouvel opus des Studios Marvel met à l’honneur les femmes avec l’arrivée d’Hela (Cate Blanchett) et de Valkyrie (Tessa Thompson), figures à la fois puissantes et charismatiques !

L’entrée de ces deux personnages dans l’univers cinématographique Marvel s'inscrit dans une véritable tradition d’héroïnes fortes au sein de la mythologie Marvel.

Fruit d’une union entre Martin Goodman et son épouse Jean,  la société Marvel crée dès le départ un monde mixte avec une branche de titres féminins à destination des jeunes lectrices parmi lesquels le magazine Miss America.

Leur toute première super-héroïne, Silver Scorpion, fait son apparition en avril 1941 dans Daring Mystery Comics #7. Créée par le dessinateur Harry Sahle, Betty Barstow, secrétaire un peu ingénue d'un détective privé,  vit ses propres aventures sous le costume deSilver Scorpion. Elle n'a pas de « superpouvoirs » mais utilise les arts martiaux, en particulier le jiujitsu. Cette super-héroïne n'a connu qu'une brève carrière à l'époque, deux ou trois aventures, avant d'être oubliée. Elle a été réutilisée de façon mineure à la fin des années 90 dans le comic-book Thunderbolts.

Dans un climat ambiant où la femme n’est pas encore libérée, la super-héroïne fait une entrée progressive et discrète dans l’univers des comics.  Les auteurs découvrent que même effacées, les lecteurs ont du mal à accepter leur arrivée dans cet univers jusque-là uniquement masculin.

Ce n’est qu’en 1961, grâce à Stan Lee et Jack Kirby, que leur rôle évolue réellement.  Stan Lee prend l’initiative par le biais de ses héros masculins d’expliquer à ses lecteurs l’importance de la femme. Ainsi les années 60 symbolisent-elles son avènement chez Marvel, les auteurs n’hésitant pas à enrichir leurs histoires de nouveaux personnages féminins plus puissants, combatifs et redoutables comme Black Widow, Peggy Carter...

Hela, la déesse de la Mort, fait son apparition dans les comics en 1964 dans une histoire écrite par  Stan Lee et Jack Kirby. Inspirée de la mythologie nordique, Hela, au-delà d’être une femme fatale, est une ennemie que Thor ne peut pas vaincre sans remise en question car pour la battre, il faudrait savoir vaincre la Mort.

Dans THOR RAGNAROK, Hela est incarnée par la divine comédienne Cate Blanchett.  Créature surgie des premiers temps, sinistres et depuis longtemps oubliée, Hela détient une puissance inégalée dans les Neuf Royaumes : elle est capable de lâcher sur ses ennemis des armes apocalyptiques pouvant infliger mille et une morts. Revenue se venger de ceux qui l’ont autrefois bannie, elle s’est entourée d’une armée aussi mystérieuse qu’impitoyable et compte bien faire régner sur Asgard et l’univers entier une nouvelle ère faite de brutalité et de terreur.

C’est la première fois que Marvel Studios affiche à l’écran une ennemie aussi puissante. Un seul geste de sa part et le célèbre marteau n’y résiste pas !



L’Asgardienne, Valkyrie apparaît quant à elle en 1970 sous la plume de Roy Thomas et le coup de crayon de John Buscema.  Valkyrie est une véritable personnification de la libération de la femme – présentée comme un sortilège qui permet à n’importe quelle femme incarnant son identité de les transformer en une déesse capable de tenir tête à Thor ou même à l’incroyable Hulk. Une manière subtile et métaphorique de combattre le machisme de l’époque !

C’est la comédienne Tessa Thompson qui incarne Valkyrie, une pilleuse galactique au passé mystérieux, dans THOR RAGNAROK. Après la tragédie qui a ruiné sa vie, elle a disparu pour se réfugier en un lieu où elle pourrait tout oublier. Mais l’univers est désormais en péril, et elle va devoir ignorer ses blessures et joindre ses forces à celles de Thor et de Hulk afin de libérer Asgard de ses heures les plus sombres.


Même si l’introduction de personnages féminins influents dans les films des studios Marvel n’est pas une première - Pepper Potts, la compagne de Tony Stark, joue un rôle essentiel dans le combat final d'Iron Man. Peggy Carter ou encore Black Widow, Gamora ou la déesse Sif possèdent des rôles pivots dans le dénouement des histoires -  l'arrivée d'une nouvelle alliée aussi puissante que Valkyrie et d'une adversaire aussi redoutable qu’Hela, marque néanmoins une nouvelle étape dans l’univers cinématographie Marvel, avec à suivreHope Van Dyne (Evangeline Lilly) érigée au rang de super-héroïne dans  Ant-Man & The Wasp (2018).

Une nouvelle ère chez Marvel Studios, et surtout un souffle de renouveau qui parle à une nouvelle génération de spectateurs-trices !


 
#ThorRagnarok

Autre post du blog lié à THOR : RAGNAROK

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire