dimanche 9 novembre 2014

Back to the future


Disponible en DVD le 3 décembre 2014

Drame américain réalisé par Ryan Murphy
Avec Mark Ruffalo, Julia Roberts, Matt Bomer, Jim Parsons, Taylor Kitsch, Jonathan Groff, Denis O'Hare...
Durée : 2h12m


Résumé : Une adaptation de la pièce The Normal Heart, de Larry Kramer, qui décrit la montée en puissance du virus du sida dans les années 80 et le combat d'un écrivain-activiste, Ned Weeks, fondateur d'un groupe d'aide luttant contre la maladie.

Trailer (HBO Films) - VO non sous-titrée



Clip #1 (HBO Films) - VO non sous-titrée



Clip #3 (HBO Films) - VO non sous-titrée



Ce que j'en ai pensé : THE NORMAL HEART est un drame. L'histoire relate la période de l'arrivée du virus du sida au début des années 80 dans la communauté gay new-yorkaise. Et c'est terrible. Une épidémie s'abat sur une communauté qui vient tout juste de gagner la bataille pour la liberté d'exister comme elle l'entend. Les membres de la communauté font face à un désarroi immédiat. Ils ne savent pas comment et pourquoi ce 'cancer gay' se propage. Ils sont isolés car la majorité bien pensante ne va pas lever le petit doigt pour eux, étant donné qu'au départ, cela ne les concerne pas du tout.
Un homme, Ned Weeks, va comprendre qu'il faut se battre à la fois contre le manque de réaction des gays et pour faire éclater au grand jour l'apparition de cette épidémie afin de débloquer des fonds permettant de l'étudier et de la combattre médicalement.
Le film aborde tous ces sujets de manière frontale. Ce que j'ai trouvé très bien, c'est qu'il met en avant toutes les réactions, les divisions et les comportements de la communauté gay et du gouvernement américain (représentant de la majorité bien pensante). Ce n'est pas donc une vision manichéenne de cette époque qui pointe du doigt pour accuser, mais la description sous tous les angles de cette période. C'est touchant, troublant, nécessaire pour se souvenir et d'actualité puisque le combat contre le virus du sida n'est toujours pas gagné.
Ned Weeks est interprété par Mark Ruffalo qui apporte à la fois la conviction, la force et la fragilité nécessaire à son rôle.


Julia Roberts interprète brillamment le Docteur Emma Brookner, qui va traiter les patients atteints par le virus qui sont refusés dans les autres hôpitaux. Elle n'a aucunes données disponibles et ne sait pas à quoi elle a à faire, ni comment faire face.


Matt Bomer interprète Felix Turner, un journaliste du New York Times, qui va jouer un rôle important dans la vie de Ned.


Jim Parsons et Taylor Kitsch, interprètent respectivement Tommy Boatwright et Bruce Niles. Ils vont être, avec Ned, à l'origine de la création du Gay Men's Health Crisis (GMHC), un groupe de soutien, d'information et de prévention sur le virus du sida.



THE NORMAL HEART aborde un sujet très dur et le fait bien. Doté d'un casting remarquable et d'une approche sans concessions de l'histoire qu'il décrit, c'est un film à voir pour comprendre le début d'un combat qui continue de résonner aujourd'hui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire