samedi 20 septembre 2014

Back to the future


Drame/Thriller/Très réussi, belle esthétique

Réalisé par Gregg Araki
Avec Shailene Woodley, Eva Green, Christopher Meloni, Shiloh Fernandez, Gabourey Sidibe, Thomas Jane, Dale Dickey, Angela Bassett, Mark Indelicato...

Long-métrage Américain
Titre original : White Bird in a Blizzard
Durée : 1h31m
Année de production : 2014
Distributeur : Bac Films

Date de sortie sur les écrans américains : 24 octobre 2014
Date de sortie sur nos écrans : 15 octobre 2014 


Résumé : Kat Connors a 17 ans lorsque sa mère disparaît sans laisser de trace. Alors qu’elle découvre au même moment sa sexualité, Kat semble à peine troublée par cette absence et ne paraît pas en vouloir à son père, un homme effacé. Mais peu à peu, ses nuits peuplées de rêves vont l’affecter profondément et l’amener à s’interroger sur elle-même et sur les raisons véritables de la disparition de sa mère…

Bande annonce (VOSTFR)


Ce que j'en ai pensé : J'ai découvert WHITE BIRD lors du dernier Festival du Film Américain de Deauville 2014. Certes, la compétition était rude cette année mais je l'aurais bien vu repartir avec un prix. J'ai beaucoup aimé ce film du réalisateur Gregg Araki. Il s'agit d'une adaptation du roman White Bird in a Blizzard de Laura Kasischke.
L'atmosphère et l'ambiance sont très particulières. Gregg Araki maîtrise parfaitement l'esthétique de ce qu'il cherche à nous montrer. Parfois étouffante, malgré sa beauté, elle sonne faux comme pour mieux souligner la critique d'un certain rêve américain. La belle maison, le travail régulier qui paie les factures, la voiture familiale, autant de signes de réussite, mais font-ils le bonheur pour autant ?
J'ai trouvé les scènes de couple entre Eve et Brock Connors excellentes. On croirait voir des publicités des années 50, pour vendre des cuisines, dans lesquelles les personnages seraient en totale désynchronisation.


Ce décalage est intéressant car le film se situe vers la fin des années 80. Je pense que c'est la fin d'une époque et d'un héritage culturel que Gregg Araki nous décrit au travers de ce couple.
Son montage habile nous fournit des indices sur les événements vécus par la famille Connors. Il nous en donne juste assez pour conserver toute notre attention. J'ai eu envie de comprendre pendant tout le film. D'ailleurs, ce qui est très bien, c'est qu'on finit par tout comprendre.
Avec Kat, il offre un rôle à Shailene Woodley dans un registre pour le moins différent de celui dans lequel on l'a vue jusqu'à présent. Il ne s'agit pas d'une sage jeune fille romantique. Son personnage annonce lui aussi la fin d'une certaine idée de la jeunesse. Gregg Araki la met vraiment en valeur, elle est magnifique. Kat Connors est une adolescente qui essaie de trouver le chemin vers une résolution dans son esprit, suite à une situation traumatisante.




La mère de Kat, Eve, est interprétée par Eva Green. Elle réussit à être incroyablement belle tout en jouant le mépris dû à une vie engluée dans l'ennui. La personnalité confuse d'Eve est la base de l'ouverture de plusieurs pistes possibles dans l'esprit des spectateurs suite à sa disparition.


Le père, Brock, est interprété par Christopher Meloni. Son personnage est étrange et il lui apporte tout ce qu'il faut pour semer le doute.


WHITE BIRD est un bon thriller mené par un casting qui distille brillamment le trouble venant se superposer sur une vie trop parfaite en apparence. La réalisation de Gregg Araki propose une esthétique originale. Je vous le conseille.


Autre post du blog lié à WHITE BIRDhttp://epixod.blogspot.fr/2014/09/back-to-future_1.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire