mercredi 5 mars 2014

Back to the future


Disponible pour la première fois 
en Blu-Ray le 5 mars 2014

Retrouvez les détails du blu-ray MARY POPPINS ici


A l'occasion de la sortie pour la première fois aujourd'hui en Blu-Ray de Mary Poppins, replongez dans l'univers du film en revivant l'arrivée de Mary Poppins chez les Banks avec cet extrait (VF):


Mary Poppins a fait de Julie Andrews - alors débutante au cinéma - une star internationale du jour au lendemain. Mais surtout, MARY POPPINS marque l'un des sommets de l'art de Walt Disney et de son équipe. Pour mener à bien une entreprise aussi importante, Disney s'entoure d'une équipe aux talents confirmés et multiples : les scénaristes Bill Walsh et Don Da Gradi (UN AMOUR DE COCCINELLE, L'APPRENTIE SORCIERE) et le metteur en scène Robert Stevenson, auteur de nombreux succès (LE FANTOME DE BARBE NOIRE, L'ESPION AUX PATTES DE VELOURS...ainsi que des deux titres précédemment cités).

En 1948, Walt Disney découvre le personnage de Mary Poppins à travers l'émerveillement de sa fille Diane, alors âgée de 12 ans. Le livre l'enchante à son tour et le producteur visionnaire, qui pressent aussitôt ce qu'il pourrait tirer d'une telle histoire, entame avec l'auteur une négociation difficile. Car la romancière oppose au projet un refus acharné, craignant qu'Hollywood ne trahisse son oeuvre. Walt mène à bien d'autres projets, et, de temps à autre, revient à la charge auprès de P.L. Travers. Ce ne sera qu'au début des années 60, après avoir fait personnellement connaissance de Walt Disney, qu'elle donnera enfin son accord.

Écrite en 1934, la nouvelle situe l'action au début des années 30. Disney décide de lui donner le charme de l'époque victorienne du début du siècle. Contre toute logique, au lieu de prévoir un tournage en extérieurs à Londres, il décide que seul un plan de travail en studios, à Hollywood, peut permettre de recréer le charme désuet du livre, à mi-chemin entre le rêve et la réalité. Il prévoit également des effets spéciaux sur une grande échelle et intègre 14 chansons et quelques ballets à la trame narrative.


Redécouvrez également la scène culte de la danse des pingouins de Mary Poppins!

Le mélange animation - prises de vues réelles est apparu pour la première fois dans les années 20, dans les courts métrages ' Alice au pays du dessin animé '. Mais à l'époque, la petite Alice n'avait aucun contact avec les personnages animés, et le procédé employé était pour le moins rudimentaire. Avec MARY POPPINS, Disney vise la perfection et la précision absolue. Il faudra attendre la fin des années 80 et l'arrivée sur les écrans de QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT ? et autres LOONEY TUNES pour qu'une nouvelle technique supplante radicalement celle mise au point pour MARY POPPINS.

C'est à Peter Ellenshaw, Eustace Lycett et Robert A. Mattey que revient le mérite de faire voler Mary Poppins, et grâce à Hamilton S. Luske , McLaren Stewart et l'équipe d'animateurs des studios Disney que se déroule la plus célèbre incursion d'êtres humains au pays du dessin animé avant QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT. Il est infiniment plus difficile d'intégrer des humains dans un dessin animé (comme dans MELODIE DU SUD ou L'APPRENTIE SORCIERE) que de faire pénétrer des personnages animés, nettement délimités par des lignes précises, dans le monde réel (c'est le cas des TROIS CABALLEROS ou de PETER ET ELLIOTT LE DRAGON).

La technique fait appel à des procédés du nom de ' transparences '; ' bluescreen '; ' caches/contre-caches '; ' tirage optique '... pour ne citer que quelques-uns des mots clés de ce gigantesque abécédaire technique.

Mais MARY POPPINS, ce sont surtout des prouesses visuelles inoubliables qui ont marqué durablement - et marquent encore - notre imaginaire collectif, tels une chambre d'enfants envahie par le désordre et dont les objets éparpillés se rangent d'eux-mêmes dans les tiroirs et sur les étagères, des miroirs qui dédoublent la réalité, un sac à malice qui dégorge à profusion d'objets improbables et hétéroclites, une heure du thé qui tourne à la franche partie de rigolade en pleine lévitation, des nurses distinguées qui s'envolent au vent mauvais, des escaliers de fumée et des ramoneurs qui dansent sur les toits de Londres un ballet endiablé....


Retrouvez Mary Poppins


Le film sort lui aussi aujourd'hui mais au cinéma. Retrouvez mon avis ici.


Bande annonce (VOSTFR)



Résumé : Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”, celui-ci leur fait une promesse... qu’il mettra vingt ans à tenir ! 
Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Mais quand les ventes du livre commencent à se raréfier et que l’argent vient à manquer, elle accepte à contrecoeur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé... 
Au cours de deux semaines intenses en 1961, Walt Disney va se démener pour convaincre la romancière. Armé de ses story-boards bourrés d’imagination et des chansons pleines d’entrain composées par les talentueux frères Sherman, il jette toutes ses forces dans l’offensive, mais l’ombrageuse auteure ne cède pas. Impuissant, il voit peu à peu le projet lui échapper... 
Ce n’est qu’en cherchant dans le passé de P.L. Travers, et plus particulièrement dans son enfance, qu’il va découvrir la vérité sur les fantômes qui la hantent. Ensemble, ils finiront par créer l’un des films les plus inoubliables de l’histoire du 7ème art...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire