dimanche 23 février 2014

Back to the future


Comédie/Tableau coloré et histoire dramatique sous couvert de comédie, une réussite!

Réalisé par Wes Anderson
Avec Ralph Fiennes, F. Murray Abraham, Mathieu Amalric, Adrien Brody, Willem Dafoe, Jeff Goldblum, Harvey Keitel, Jude Law, Bill Murray, Edward Norton, Saoirse Ronan, Jason Schwartzman, Léa Seydoux, Tilda Swinton, Tom Wilkinson, Owen Wilson, Tony Revolori...

Long-métrage Américain
Durée : 01h40mn
Année de production : 2013
Distributeur : Twentieth Century Fox France

Date de sortie sur les écrans U.S. : 7 mars 2014
Date de sortie sur nos écrans : 26 février 2014 


Résumé : Le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle.
La recherche d’un tableau volé, oeuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au cœur de la vieille Europe en pleine mutation.

Bande annonce (VOSTFR)



Ce que j’en ai pensé : Grâce au site Sortir à Paris, que je remercie, j’ai pu découvrir en avant-première le nouveau film de Wes Anderson, THE GRAND BUDAPEST HOTEL, le  jeudi 20 février 2014 au Gaumont Opéra Capucines. A cette occasion, le cinéma s'était très élégamment paré aux couleurs du film :




J'aime beaucoup les longs-métrages de Wes Anderson car, pour moi, c'est un réalisateur poétique et réellement créatif qui a une patte. On reconnaît immédiatement ses films.


Wes Anderson est venu, bien accompagné, introduire rapidement son film lors de l'avant-première. Voici sa présentation qui réserve des surprises :


Avec THE GRAND BUDAPEST HOTEL, il nous raconte des événements tragiques mais d’une manière poétique et effrontée. C’est un réalisateur qui conte des histoires. On a d’ailleurs l’impression de tourner les pages d’un livre pour enfant ou de regarder un rêve coloré et métaphorique. Je suis toujours impressionnée par sa mise en scène extrêmement originale et précise. Il apporte un soin particulier aux détails. Par moment, je ne savais pas trop si je devais regarder les acteurs ou le décor tant tout dans les images à l’écran m’attirait le regard. 
L’utilisation des couleurs est très intéressante dans son film. Elles sont des indications des ambiances et de l'état d'esprit des personnages. En gros, il utilise les couleurs chaudes pour le positif, la célébration de la vie.



Les couleurs pastelles illustrent l'autorité, les lieux de travail. 



Les couleurs sombres représentent la violence et la cupidité. 



La palette chromatique utilisée est impressionnante.
Comme toujours il met en scène une galerie de personnages considérable. On retrouve ses acteurs fétiches : Owen Wilson, Jason Schartzman, Bill Murray, Edward Norton… 
Au centre l’histoire il y a Monsieur Gustave, interprété par Ralph Fiennes, excellent et Zéro, un lobby boy malin et plein de ressources, interprété par Tony Revolori. Ensemble ils vont vivre une aventure entre rêve acidulé et sombre parallèle historique des plus réels. 



Le scénario est clair. Au milieu de toute la fantaisie, le fil conducteur est évident et la trame reste logique. 
Wes Anderson nous offre une nouvelle fable fantaisiste, originale et colorée. Je vous conseille de découvrir THE GRAND BUDAPEST HOTEL qui vous étonnera et vous charmera au travers de ses personnages sortis d'un passé révolu et de sa mise en scène haute en couleur.


Rendez-vous sur le site http://www.grandbudapesthotel.com/ pour prolonger votre séjour au Grand Budapest Hotel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire