samedi 2 novembre 2013

Back to the present













Comédie/Un film bourré d'imagination mais la magie ne prend pas

Réalisé par Sylvain Chomet
Avec Guillaume Gouix, Anne Le Ny, Bernadette Lafont, Hélène Vincent, Cyril Couton, Luis Rego, Fanny Touron, Kea Kaing, Jean-Claude Dreyfus...

Long-métrage Français
Durée : 01h46mn
Année de production : 2012
Distributeur : Pathé Distribution
Twitter : @PatheFilms et #AttilaMarcel

Date de sortie sur nos écrans : 30 octobre 2013 


Résumé : Paul a la trentaine, il vit dans un appartement parisien avec ses tantes, deux vieilles aristocrates qui l’ont élevé depuis ses deux ans et rêvent de le voir devenir pianiste virtuose. Sa vie se résume à une routine quotidienne, entre le grand piano du salon et le cours de danse de ses tantes où il travaille en tant qu’accompagnateur. Isolé du monde extérieur, Paul a vieilli sans jamais avoir vécu... Jusqu’au jour où il rencontre Madame Proust, sa voisine du quatrième étage. Cette femme excentrique possède la recette d’une tisane aux herbes capable, grâce à la musique, de faire ressurgir les souvenirs les plus profondément enfouis. Avec elle, Paul va découvrir son histoire et trouver la clé pour vivre enfin sa vie...

Bande annonce (VF)


Ce que j'en ai pensé : Sylvain Chomet est un de nos trésors nationaux. Il est le réalisateur des films d'animation "Les Triplettes de Belleville" (2003) et "L'Illusionniste" (2010), deux merveilles. J'ai eu la chance de découvrir ATTILA MARCEL en avant-première lors d'une très sympathique projection organisée par @PatheFilms, sous le signe des madeleines (clin d’œil à l'un des personnages du film), suivi d'une petite session de questions réponses avec Sylvain Chomet et la productrice du film Claudie Ossard. Ce fut une belle soirée même si le film ne m'a pas complètement enthousiasmée.
ATTILA MARCEL est original, bourré de trouvailles avec des personnages hauts en couleur. En tant que spectatrice, je ne suis pas rentrée dans l'univers du film, pourtant l'imagination foisonnante du réalisateur prend bien forme à l'écran. Il y a un véritable travail et un soin tout particulier pour créer des ambiances et des lieux à l'atmosphère unique et poétique, mais la magie ne s'installe jamais.


J'ai trouvé que le film avait des longueurs malgré son casting impeccable. Guillaume Gouix, qui interprète Paul, a un regard hyper expressif qui fait passer beaucoup d'émotions et de questionnements. Il exprime parfaitement l'innocence de Paul. Lorsqu'il interprète Attila Marcel, son jeu est totalement différent. Les deux personnages existent bel et bien à l'écran.


Anne Le Ny, qui interprète Madame Proust, touche les spectateurs par son franc parler et son énergie. Son personnage est attachant.


Les deux tantes, Annie et Anna, très bien interprétées et personnifiées par Bernadette Lafont et Hélène Vincent sont un peu mystérieuses et étranges. Elles appartiennent à une autre époque.


Dans cette histoire, Sylvain Chomet aborde plusieurs thèmes. Il manie bien les faux semblants. Il distille les indices dans les souvenirs de son personnage pour amener le spectateur à comprendre ce qu'il s'est produit dans l'enfance de Paul. Mais certains éléments sont peu exploités et il en ressort, au final, une impression de non finition ou d'éparpillement. C'est dommage parce qu'il y a beaucoup de bonnes idées dans ce film.

Je vous conseille d'aller découvrir ATTILA MARCEL, surtout si vous êtes fan du travail de Sylvain Chomet, pour voir son premier long métrage filmé en prises de vues réelles. Il est toujours intéressant de suivre le travail d'un réalisateur aussi talentueux et bien que, pour moi, la magie et la poésie n'aient pas fonctionné, le film a de très bon atouts.


Quelques informations apprises lors de la session de questions/réponses :

Après deux films d’animation, Sylvain Chomet réalise, avec Attila Marcel, son premier long-métrage filmé en prises de vues réelles. Il avait cependant déjà travaillé sur le film 'Paris je t’aime' (2006) sur une des séquences.
Madame Proust devait être interprétée par Yolande Moreau à l'origine. C'est finalement Anne Le Ny qui joue ce rôle. Le personnage a été un peu modifié pour s'adapter à la personnalité de l'actrice.
Sylvain Chomet n'avait de scénario écrit au moment du tournage du film, seulement une histoire en tête. Le scénario et les dialogues ont été écrit au fur et à mesure de l'avancement du tournage.

Le nom du personnage Madame Proust est un hommage à l’écrivain et à ses madeleines.
C'est l'expressivité du regard de Guillaume Gouix qui a convaincu Sylvain Chomet de lui confier le rôle de Paul.
Sylvain Chomet a déjà d'autres projets en tête mais il ne pense pas qu'il serait possible de refaire un film d'animation, comme il en a le secret, aujourd'hui.
Attila Marcel est le dernier film de la comédienne Bernadette Lafont, décédée le 25 juillet 2013.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire