lundi 8 juillet 2013

Back to the future















Le 17 juillet en Blu-ray 3D, Blu-ray, DVD 
et en téléchargement définitif 
5 jours avant sa sortie


 

Avant-Première Digitale le 13 Juillet :
Dès le 13 juillet, les plus impatients pourront télécharger le film de Sam Raimi sur les plateformes iTunes, Disneytek (avec Free), Sony PlayStation, XBOX, Google/YouTube ou bien encore Samsung Video Hub au format SD, HD ou même en 3D dans le cadre de Disneytek ! Une vraie exclusivité !

Réalisé par Sam Raimi pour les studios Disney, LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ est un film d’aventures fantastiques en 3D qui imagine les origines du Magicien d’Oz, le légendaire personnage créé au tout début du siècle dernier sous la plume de L. Frank Baum. Ce dernier l’a fait apparaître pour la première fois dans son livre tout simplement intitulé “The Wonderful Wizard of Oz” (“Le Magicien d’Oz”). Le film de Sam Raimi se déroule avant les événements du roman, et explore l’histoire personnelle du Magicien en offrant une expérience immersive sans précédent.

Je vous propose de retrouver mon avis sur le film ici : http://minu.me/8i69.

Synopsis :
Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences…

Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route ?

BONUS BLU-RAY
• Reportage d’archive : “Walt Disney en route pour le pays d’Oz”
• 5 mini-reportages :
- “Mon voyage au Pays d’Oz”, par James Franco
- Les secrets de conception de la Petite fille de Porcelaine
- Décors et effets spéciaux : du Kansas au Pays d’Oz
- La métamorphose de Mila Kunis
- Les recettes musicales de M. Elfman

Voici quelques focus sur des éléments que vous pourrez retrouver dans les bonus : 

--> Découvrez les recettes musicales de Danny Elfman et les secrets de création de la Valse de la Méchante Sorcière

James Franco déclare à propos de son personnage « Oz est un séducteur sans scrupules. Pour séduire une femme, il sort une boîte à musique qu’il prétend tenir de sa grand-mère. Il la donne ensuite à chacune de ses conquêtes pour les charmer. » La valse mélodieuse qui sort de cette boîte à musique est signée Danny Elfman, compositeur nommé quatre fois à l’Oscar (SPIDER-MAN, SPIDER-MAN 2, UN PLAN SIMPLE, HARVEY MILK) que Sam Raimi a choisi pour au sein de son équipe de magiciens derrière la caméra.

Contrairement à ses habitudes, le compositeur de renom a dû imaginer à la demande de Sam Raimi cette valse en amont du tournage, afin que James Franco et Mila Kunis puissent interpréter Oscar Diggs et Théodora dansant dessus. Ce qui est passionnant, selon Danny Elfman, c’est qu’un an après cette valse très douce est devenue le thème de la Méchante Sorcière de l’Ouest « Il y avait là une pêche que je voulais garder. J’avais l’impression d’avoir pris de l’avance sans le vouloir ! » déclare-t-il. « J'ai adoré prendre cette musique pour l'adapter à Théodora et suivre les personnages »

Featurette « Les recettes musicales de Danny Elfman »

--> Découvrez les Coulisses du Maquillage de Mila Kunis : sa transformation de Théodora en Méchante Sorcière de l’Ouest


C’est la maquilleuse personnelle de Mila Kunis, Tracey Levy, qui a créé le maquillage de la douce et pétillante Théodora. Mais ce sont sans doute les artistes maquilleurs effets spéciaux Greg Nicotero et Howard Berger qui ont dû relever le plus grand défi du film, car il leur a incombé de créer l’apparence de la Méchante Sorcière de l’Ouest. « Nous ne voulions pas qu’elle ressemble à une vieille sorcière flétrie, mais que ce soit au contraire une jeune sorcière. »

Howard Berger commente : « Ça a été difficile de conserver la beauté de Mila sous ces artifices, mais je ne voulais pas qu’elle disparaisse. À mon sens, tout passe par le regard. Il a fallu créer la méchante sorcière tout en laissant transparaître Mila. » Mila Kunis a dû passer de longues heures au maquillage tandis qu’on lui appliquait des prothèses sur mesure, de la peinture corporelle, de fausses dents et des lentilles de contact pour la transformer en hideuse sorcière
À la grande joie de l’équipe, Mila Kunis s’est pleinement imprégnée du rôle, et a accepté de subir les transformations les plus extrêmes pour le bien du personnage.

Howard Berger déclare : « Elle a énormément contribué à la création du personnage. Au début, je pensais qu’elle voudrait aller vers quelque chose de moins extrême, mais elle a choisi d’elle-même le maquillage le plus excessif, et je pense que cela a beaucoup plu à Sam Raimi. J’imagine que c’est très étrange pour une actrice qui a l’habitude d’être magnifique de se regarder dans le miroir et de voir cet horrible personnage. Si l’acteur que l’on a en face de soi est prêt à le faire, alors c’est beaucoup plus facile. Et le résultat est impressionnant ! »

Extrait « La transformation de Theodora » VF

--> Focus sur la fascination de Walt Disney pour L. Frank Baum - D’un pays des merveilles à l’autre !

Toute sa vie, Walt Disney a cherché à adapter Le Cycle d’Oz de L. Frank Baum. Une fascination pour l’oeuvre et pour l’écrivain qui trouve sans doute son inspiration en partie dans sa propre vie. Et dans ses rêves.

L. Frank Baum (le «L» est pour Lyman, prénom qu’il n’aimait pas, préférant être appelé par son second prénom, Frank) est né en 1856 († en 1919). Devenu écrivain et avant d’atteindre la célébrité avec Le Cycle d’Oz, il a raconté dans plusieurs ouvrages combien il a mis du temps à trouver sa voie. Il s’était d’abord lancé dans toutes sortes d’entreprises vouées à l’échec, comme artiste ambulant ou l’élevage de poules à la ferme.

Pour Walt Disney (1901-1966), ce parcours lui rappelait sans doute celui de son propre père, Elias, exact contemporain de Baum. Les deux dernières décennies du 19e siècle et le début du 20e siècle ont été traversées par une dépression économique sévère, forçant nombre d’Américains, comme L. Frank Baum et Elias Disney, à quitter la ville et à revenir à la campagne pour mener une vie moins coûteuse et plus proche de la nature.

Le Cycle d’Oz est traversé par cette symbolique. Au Kansas rural et tranquille s’oppose l’attirante et étincelante Cité d’Emeraude. Voilà qui devait résonner chez Walt Disney. D’un côté, il a toujours conservé la nostalgie de la ferme de ses années d’insouciance à Marceline, ferme qui ressemble étrangement à celle de l’oncle et la tante de Dorothy ! De l’autre, il a bâti son rêve, Disneyland.

Parti du Kansas vers son propre «pays des merveilles» en empruntant la route de briques rouges de Main Street, U.S.A., Walt Disney n’est peut-être pas loin d’avoir été le vrai Magicien d’Oz !

Le saviez-vous ?
L. Frank Baum n’a jamais vécu au Kansas, comme on pourrait le croire à la lecture du Cycle d’Oz, mais dans le Dakota du Sud. Quant à Walt Disney, il a grandi à Marceline et à Kansas City, toutes deux situées en réalité... dans le Missouri ! Qu’importe en vérité puisque, pour l’un comme pour l’autre, le vrai Kansas est celui du cœur.

Retrouvez Le Monde Fantastique d’Oz
Sur la page officielle Facebook 
et sur le Site Officiel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire