dimanche 10 juin 2012

Back to the future
Peace, Love & Misunderstanding 

Comédie dramatique/Légère et mignonne

Réalisé par Bruce Beresford 
Avec Jeffrey Dean Morgan, Chace Crawford, Catherine Keener, Jane Fonda, Kyle MacLachlan, Elizabeth Olsen, Nat Wolff...

Long-métrage Américain
Durée: 01h36mn
Année de production: 2010
Distributeur: Pas encore trouvé pour l'instant

Date de sortie sur les écrans U.S.: 08 juin 2012
Date de sortie sur nos écrans: Non déterminée


Résumé: Une avocate de New York coincée et conservatrice, emmène ses deux enfants adolescents en vacances chez leur grand-mère, une nostalgique des années 60 qui vit à Woodstock.

Bande annonce (VO)


Ce que j'en ai pensé: J'ai découvert ce film le mercredi 6 juin 2012 lors d'une projection dans le cadre du Champs-Elysées Film Festival
Le film parle des relations intergénérationnelles. L'histoire se base   sur une famille dont la grand-mère, Grace, réside à Woodstock. Sa fille, Diane, une avocate coincée de Manhattan, a deux grands enfants: une fille, Zoé, plutôt intello, et un garçon, Jake, plutôt geek. Diane qui s'était éloignée de sa mère, trop excentrique et originale, va s'en rapprocher suite à un évènement personnel. Le film repose donc sur l’opposition du style de vie 'Woodstock' (tel que l'on se l'imagine: cool, peace & love) par rapport à celui des gens ayant réussi dans la Big Apple (snob, coincé et ennuyeux). C'est caricatural tant au niveau des styles de vie qu'au niveau des personnages. Mais c'est aussi frais, mignon et dépaysant.

Le réalisateur, Bruce Beresford, a filmé dans de superbes endroits, ce qui rend le film très agréable à regarder. Il y a une certaine candeur dans ce film qui le rend attachant. Le scénario n'est pas spécialement original, mais il réussit à intégrer un petit grain de folie qui fait sourire. Ce petit grain de folie est fort bien relayer par les acteurs avec en tête Jane Fonda, dans le rôle de Grace, la grand-mère. Elle est magnifique et pleine d'énergie.


Face à elle, Catherine Keener dans le rôle de Diane, est impeccable.


C'était le premier rôle au cinéma d'Elizabeth Olsen, qui interprète Zoé, et de Nat Wolff, qui interprète Jake et ils assurent vraiment pas mal.


Jeffrey Dean Morgan, pour sa part, est parfait dans le rôle de Jude, le gentil charmeur.


La folie douce et charmante des habitants de Woodstock vue par la famille qui vient de Manhattan est bien dépeinte. Le spectateur fait aussi connaissance avec cet univers et se laisse entraîner à l'apprécier au fur et à mesure que le film se déroule (peu importe qu'on adhère ou pas au style de vie présenté). Il en ressort une énergie positive bonne pour le moral.


'Peace, Love & Misunderstanding' est un film qui combine les bons côtés du film indépendant Américain dans sa réalisation avec un développement de thématiques grand public. A voir pour son casting et pour se changer les idées avec un divertissement sympathique.

Faits amusants que nous a révélé le producteur Brice Dal Farra suite à la projection:
- Jane Fonda n'a pas vécu les évènements du Festival Woodstock dans les années 1960, elle vivait à Paris à cette époque. C'est Catherine Keener, qui joue l'anti-Woodstock dans le film, qui lui appris ce qu'elle devait savoir, car elle est proche de la 'Woodstock attitude' dans la vie.
- Le scénario a été écrit par des habitants de Woodstock mais il leur a été demandé de romancer/d'exagérer la vie dans cette ville par rapport à la réalité pour les besoins du film.
- Les figurants du film sont joués par des habitants de Woodstock.
- Le réalisateur, Bruce Beresford, est Australien et n'avait jamais entendu parler de Woodstock avant de réaliser le film.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire