lundi 11 juin 2012

Back to the future
Le Lorax

Animation/Comédie/Famille/Adorable fable pour la défense de l'environnement

Réalisé par Chris Renaud

Avec les voix de:
- en version originale: Danny DeVito, Zac Efron, Taylor Swift, Jenny Slate, Betty White, Rob Riggle, Ed Helms...
- en version française: François Berléand, Kev Adams, Alexandra Lamy...

Titre original: Dr. Seuss' The Lorax 

Long-métrage Américain
Durée: 01h27mn
Distributeur: Universal Pictures International France

A partir de 3 ans

Date de sortie sur les écrans U.S.: 2 mars 2012
Date de sortie sur nos écrans: 18 juillet 2012


Résumé: Malgré les avertissements du protecteur de la nature, le Lorax, un entrepreneur avide dépeuple une forêt de ses arbres Truffula pour fabriquer des vêtements. Les conséquences sont désastreuses car tous les animaux partent...

Bande annonce (VOST FR)


Ce que j'en ai pensé: J'ai vu ce film dans le cadre du Champs-Elysées Film Festival ce dimanche 10 juin 2012. Le lorax était présent avant la projection et le réalisateur du film aussi. Nous avons eu droit à une petite présentation que j'ai filmé et que vous pouvez voir ci-dessous:
video

'The Lorax' est à l'origine un livre pour enfant écrit en 1971 par le Dr. Seuss. Ecrivain très célèbre aux Etats-Unis, il a aussi, entre autres, créé le Grinch - qui a inspiré le film avec Jim Carrey dans le rôle titre. Le livre est communément vu comme une fable concernant les dangers que les grandes industries font courir à la nature. Le Lorax, dans cette fable, personnifie l'environnement. C'est aussi le cas dans ce film d'animation puisqu'il est le protecteur de la forêt. 

Je ne connais pas le livre, je n'ai donc pas de base de comparaison pour savoir si l'adaptation est fidèle. Par contre, j'ai vu le film et je l'ai trouvé adorable. J'avais beaucoup aimé 'Moi, Moche et Méchant'. Ce sont les mêmes créateurs qui ont travaillé sur 'Le Lorax'. Au-delà du fait que les dessins sont supers, c'est surtout dans les petits détails, qui rendent les personnages attachants, ainsi que dans les mises en scène émouvantes ou très créatives et pleines d'imagination, que j'ai retrouvé la patte des artistes à l'origine des Minions. L'animation est vraiment extra et la 3D n'est jamais plus agréable que  pour ce type de projection.

L'histoire est très compréhensible pour les enfants et, point très positif, elle n'est pas du tout idiote. Les enfants sont tout à fait en mesure d'apprécier que certains personnages détruisent la nature pour leur intérêt personnel au dépend de ceux (les animaux notamment) qui en ont besoin. Au vue des réactions des enfants dans la salle, ils comprennent ce que signifie l'exode pour ceux qui sont obligés de le subir et aussi la notion de désespoir. Pas d'inquiétudes pour les adultes, comme souvent avec les films d'animation, il y a plusieurs niveaux de compréhension et chacun (petits et grands) y trouvera son compte. Les thèmes abordés sont nombreux: la protection de l'environnement bien sûr, mais aussi la rédemption, le courage, le pardon, l'égoïsme...

Les gentils personnages sont très mignons.




Le Lorax est à la fois bougon, pédagogue, doux et rassurant.



Les méchants sont plus inquiétants par leurs actes et leurs attitudes que visuellement. 


Le film a des moments assez sombres, mais le but est de faire comprendre que les choses peuvent aller très mal si on ne fait pas attention à ce qu'il se passe autour de soi et si on ne se pose pas les bonnes questions. 





Il y a aussi des moments optimistes et amusants. 



L'histoire est entrecoupée de chansons (qui sont d'ailleurs pas mal) permettant à des moments importants de faire évoluer l'intrigue ou de comprendre la tournure des évènements.

J'ai été impressionnée que l'adaptation d'un livre écrit il y a plus de 40 ans soit autant d'actualité. C'est malheureusement aussi un peu inquiétant... Pour moi, 'Le Lorax' est une jolie réussite et je le conseille autant aux enfants qu'aux adultes. C'est une très bonne introduction pour la prise de conscience des problèmes environnementaux.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire