samedi 19 mai 2012

Back to the future

Comédie/Fantastique/Originale et follement agréable

Réalisé par Tim Burton
Avec Johnny Depp, Michelle Pfeiffer, Helena Bonham Carter, Eva Green, Jackie Earle Haley, Jonny Lee Miller, Bella Heathcote, Chloe Grace Moretz...

Long-métrage Américain
Durée: 01h52mn
Année de production: 2012
Distributeur: Warner Bros. France

Date de sortie sur les écrans U.S.: 11 mai 2012
Date de sortie sur nos écrans: 9 mai 2012 (toujours à l'affiche) 


Résumé: En 1752, Joshua et Naomi Collins quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne parvient pas à les éloigner de la terrible malédiction qui s’est abattue sur leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou du moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré… jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, qui lui jette un sort bien plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant.
Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé…

Bande annonce (VOST)


Ce que j'en ai pensé: Ce que j'aime avec Tim Burton c'est qu'il réussit à faire cohabiter plusieurs genres dans ces films. Il peut mettre en scène un environnement de conte de fée dans lequel évolue un ou plusieurs personnages gothiques capable de gestes sanguinaires comme de sentiments très humains. Le spectateur est ainsi pris au dépourvu au détour de scènes semblant a priori anodines mais venant en fait se frotter de près au film d'horreur. Pour moi, c'est ce qui fait le charme de 'Dark Shadows'. C'est vrai pour les personnages comme pour les décors. Le manoir Collins (superbement gothique et inquiétant avec tout un tas de détails le rendant très réaliste) surplombe la mignonne petite ville de Collinsport (toute proprette). Impossible de ne pas penser à 'Edward aux mains d'argent' (ça tombe bien j'adore ce film). 

L'atmosphère respire la magie et tout semble possible. D'ailleurs, fantômes, sorcières, vampires et loup-garous se partagent l'écran pour notre plus grand plaisir. Je ne connais pas la série des années 60 dont le film s'inspire, mais en voyant 'Dark Shadows' j'ai tout à fait imaginer ce à quoi elle devait ressembler. 

Là où Tim Burton fait très fort, à mon avis, est le côté 'old fashion' qu'il donne à son film. La mise en scène et les effets spéciaux sont (pour la plupart) tout à fait modernes mais il laisse ça et là des traces d'une époque sans fond vert ni retouche numérique où le maquillage se chargeait de créer l'étrange à l'image. J'y vois un hommage qui m'a fait sourire. 

J'ai beaucoup apprécié la beauté et les détails apportés aux décors et aux vêtements des personnages. Ils participent énormément à l'ambiance si spéciale du film. Les époques (1752 et 1972) sont ainsi très bien mises en scène. 




Ne vous y trompez pas, 'Dark Shadows' n'est ni plus ni moins qu'une histoire d'amour dans un cadre délire. Ce qui est sûr, c'est que les acteurs ont dû beaucoup s'amuser sur le tournage de ce film car cela se sent à l'écran. Ils prennent un malin plaisir à interpréter des personnages hauts en couleur. Johnny Depp en tête avec son Barnabas au look et au langage venus d'un autre âge, très drôle lorsqu'il découvre 1972 et toutes les inventions qui vont avec.



Avec des répliques qui font mouches il charme  presque toutes les femmes. Et des femmes il y en a. Michelle Pfeiffer, magnifique, interprète Elisabeth Collins, l'héritière de la famille qui regarde l'empire Collins disparaître peu à peu. 


Sa fille, interprétée par Chloe Grace Moretz, est la typique adolescente bizarre et revenue de tout. 


Bella Heathcote interprète Victoria et Josette, les deux amours de Barnabas. 


Helena Bonham Carter interprète le docteur Julia Hoffman, une psychiatre qui aurait besoin d'une bonne thérapie. 


Et enfin, Eva Green interprète avec brio (et la mise en avant de nombreux atouts) la sorcière Angélique Bouchard, celle par qui tous les problèmes arrivent.



'Dark Shadows' est un film bourré d'humour, fantasque et original. J'ai vraiment passé un très bon moment en le voyant.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire