samedi 28 avril 2012

Back to the future


Ethan Hunt revient !

Mission : Impossible - Protocole Fantôme
Ce que j'ai pensé du film: http://minu.me/6978



Disponible en DVD et BLU-RAY le 9 mai prochain !




DVD
Audio : Anglais, Français (Dolby Digital 5.1).
Sous-titres : Français, Anglais et Néerlandais.
Durée : 127 min.

BONUS
Missions Impossibles
· La tempête de sable
· Accessoires
· Scènes inédites avec commentaires du réalisateur Brad Bird

PVC: 19,99 €




Combo BLU-RAY + DVD

Audio: Anglais 7.1 Dolby True HD, Français, Italien, Espagnol (Dolby Digital 5.1), Anglais audio description 5.1 Dolby Digital.
Sous-titres: Anglais, Anglais pour sourds et malentendants, Français, Néerlandais, Italien et Espagnol.

Disque 1 : Blu-ray du film (HD)
Durée : 132 min.

BONUS :
· Missions Acceptées : Ca chauffe à Dubaï, Grabuge à Vancouver 
· Missions Impossible : La tempête de sable, Accessoires
· Scènes inédites avec commentaires du réalisateur Brad Bird : Inclus une scène d’ouverture

Disque 2 : DVD du film


PVC : 24,99 €



Egalement disponible en COFFRETS DVD et Blu-Ray des 4 films





Découvrez une interview de Carib Guerra, spécialiste en nouvelles technologies !

Les possibles de Mission : Impossible Protocole fantôme
de Carib Guerra – traduction Antonia Hall

Gadget n°1 : Les lentilles de contact

Souvenez-vous. Lorsque Jeremy Renner va chercher les codes de lancement nucléaire, il utilise une lentille lui permettant d’imprimer ce qu’il voit. Les chercheurs de l’Université de Washington ont récemment testé avec succès un système de lentilles de contact à LED. Bon, d’accord, elles ne gèrent qu’un seul et unique pixel, et les gros plans sur l’œil d’un lapin anesthésié sont dignes du musée des horreurs, mais que voulez-vous, c’est ça, la science ! Le but de ce test était de démontrer que le dispositif était techniquement réalisable. Ce qui est le cas. Maintenant, les chercheurs vont réfléchir au moyen d’implémenter d’autres pixels, et avec un peu de chance, résoudre les problèmes liés à leur usage, tels que la production anormale d’acide lactique et l’inflammation de la cornée.

Pour l‘heure, si vous ne tenez pas absolument à vous affubler d’un écran d’ordinateur devant les yeux, voici quelques gadgets qui devraient faire l’affaire :

Recon a inventé un système qui n’utilise pas de papier, le Micro Optics Display, que la NASA affirme vouloir essayer. Pour nous autres humains qui sommes coincés sur Terre, Recon vend des équipements spéciaux qui se fixent à des lunettes de ski. Le dispositif permet d’afficher des données graphiques relatives à l’environnement du skieur, telles que la vitesse, l’altitude, l’apesanteur, et la position (au cas où vous vous seriez aventuré un peu trop haut dans la montagne). En plus, en le reliant à un smartphone, vous pouvez recevoir des appels ou des textos, vous connecter à un GPS.

La police brésilienne expérimente des lunettes qui lui permettraient d’enregistrer les données biométriques de 400 visages à la seconde. Les données sont renvoyées à un serveur informatique où quelques 13 millions de visages sont stockés. Si une correspondance est trouvée, les lunettes colorent le suspect en rouge Robocop pour l’empêcher de commettre un nouveau crime. Et ce n’est là que la fonctionnalité la plus intéressante. Les lunettes permettent à celui qui les porte d’identifier un suspect se trouvant jusqu’à 20 km ! Hein ?! Ils espèrent s’en servir pour contrôler rapidement la foule pendant les Jeux Olympiques de 2014.

Gadget n°2 : Les gants

Une des scènes les plus spectaculaires du film est celle où Tom Cruise se prend pour Spiderman sur la tour Burj Khalifa grâce à des gants magnétiques. Il existe vraiment des technologies qui pourraient faire de ce genre de gants une réalité, dans un futur plus ou moins proche. Pour l’instant, la priorité a été de construire des robots capables de grimper les murs grâce à un système appelé l’électro-adhésion, une technologie rendue possible par SRI International. Parmi les autres projets remarquables de SRI figurent la souris d’ordinateur, le système HDTV, Internet, et plus récemment, le logiciel Siri. Le principe de base est le même que lorsqu’on se frotte un ballon sur la tête et qu’on l’accroche à un mur. Mais dans notre cas, le ballon est un robot, et l’électricité statique de vos cheveux une « pluralité de surfaces agrippantes électro-adhésives munies chacune d’une électrode et configurées pour être placées contre les surfaces respectives d’un objet étranger ».


Gadget n°3 : La combi à sustentation magnétique

Pendant une scène particulièrement riche en suspense, Jeremy Renner est harnaché d’une combinaison à sustentation magnétique en cottes de maille qu’il utilise ensuite pour sauver le monde. La sustentation magnétique (ou Magnetic Levitation) existe depuis un moment. Elle est vraiment utilisée (#ShanghaiMagLev) pour soulever des objets mille fois plus lourds que Jeremy Renner. Cela dit, on se confronterait à un certain nombre de problèmes. Par exemple, si vous avez déjà essayé de rapprocher deux aimants à polarité opposée jusqu’à ce qu’ils se repoussent l’un l’autre, vous comprendrez que l’équilibre est l’un de ces problèmes. Ensuite, si ces systèmes utilisaient la lévitation électro-magnétique de la même façon qu’un supraconducteur, l’appareil devrait être refroidi à de très basses températures pour éviter la surchauffe. Sans vouloir spoiler, toute personne ayant vu le film comprendra pourquoi. À moins que le robot ne soit équipé d’un super système de refroidissement, il est absolument impossible qu’un tel aimant supraconducteur existe.

Bon ! Tandis qu’il est théoriquement possible de créer une telle combinaison, il est peu probable que quelqu’un prenne le temps de trouver des solutions aux problèmes évoqués ci-dessus dans l’immédiat. Et ça, parce que, comme je le disais, à quoi servirait une combinaison de lévitation super limitée ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire