mercredi 17 août 2011

Back to the future
Un Jour

Romance/Drame/Joli film

Réalisé par Lone Scherfig
Avec Anne Hathaway, Jim Sturgess, Patricia Clarkson, Romola Garai, Amanda Fairbank-Hynes, Jodie Whittaker, Georgia King, Rafe Spall, Ken Stott, Jamie Sives...

Titre original: One Day

Long-métrage Américain
Durée: 01h48min
Année de production: 2011
Distributeur: SND

Date de sortie sur les écrans U.S.: 19 août 2011
Date de sortie sur nos écrans: 24 août 2011



Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr): Emma et Dexter passent la nuit ensemble après leur soirée de fin d’étude et décident…de rester amis. Lui est insouciant et frivole, elle est bourrée de complexes. Pendant 20 ans, Dexter et Emma vont s’adorer, se séparer, se détester, se manquer… finiront-ils par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble ?

Bande annonce (VOST)


Ce que j'en ai pensé:
Le film est une adaptation du roman ‘Un Jour’ par David Nicholls.


Je n’ai pas lu le livre, j’ai donc découvert l’histoire lors de la projection du film en avant-première. Il est présenté comme une comédie dramatique mais je peux vous dire qu’il n’a rien d’une comédie. Par contre, il est dramatique. 

Pour moi, il ne raconte pas tant l’histoire d’amour entre Emma et Dexter que les mille et un obstacles qui jalonnent leur vie. Dexter a tout du joli cœur avec des parents aisés. Sa vie pourrait être un long fleuve tranquille mais Dexter ne sait pas prendre les bonnes décisions et se comporte en éternel adolescent capricieux. Et il va le payer, cher. Sur son chemin, il rencontre Emma, brillante mais complexée. Trop peu sûre d’elle, elle va avoir beaucoup de mal à s’épanouir. Les deux se croisent, se toisent, se cherchent, s’aiment, se détestent, s’admirent et se blessent depuis le jour de leur rencontre un 15 juillet lorsqu’ils étaient encore étudiants. 


Et le film s’étend sur 20 ans. Le spectateur suit leur évolution année après année mais uniquement à l’occasion de leurs rencontres autour de cette date, toujours en été. Le film est donc monté chronologiquement (à une ou deux exceptions près) avec des séquences (des tranches de vies) qui s’enchaînent. La réalisatrice a fait un excellent travail pour rendre l’ensemble cohérent et facile à suivre. 

Qu’a donc de si particulier la date du 15 juillet ? 

(Source Distribution SND) Le fameux « jour » dont parlent le livre et le film – au centre de la relation amoureuse de Dexter et d’Emma – est le 15 juillet qui coïncide aussi avec le jour de Saint Swithin. Il existe une comptine dans la tradition britannique : 


S’il pleut pour la St Swithin, Pendant 40 jours, il pleuvra.
S’il fait beau pour la St Swithin,
Pendant 40 jours, il ne pleuvra pas.




La légende s’inspire du véritable Saint Swithin, évêque anglo-saxon de la Cathédrale de Winchester qui a vécu au IXème siècle de notre ère. Alors que la tradition aurait voulu qu’il soit enterré à l’intérieur de la cathédrale, il a demandé, sur son lit de mort, à reposer dans le cimetière voisin, afin que sa sépulture puisse être exposée à la pluie et que les fidèles puissent passer près de lui. Si ses vœux d’homme humble ont d’abord été respectés, sa dépouille a été déplacée dans un tombeau à l’intérieur de la cathédrale neuf ans plus tard. On pense que, en signe de mécontentement de l’évêque, un terrible orage s’est produit et s’est poursuivi pendant 40 jours. C’est ainsi qu’est née la légende qui perdure encore aujourd’hui. 

« Je me suis aussi inspiré de la chanson de Billy Bragg, St Swithin’s Day, que j’ai découverte dans les années 80 » précisee David Nicholls, l’auteur du roman. 

Le tournage d’Un Jour a démarré en juillet 2010 et s’est poursuivi pendant plusieurs semaines, englobant ainsi le jour de Saint Swithin ! 

Il ne s’agit pas d’une romance classique à l’eau de rose. Tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. J’ai apprécié cela dans le film. Il vous prend au dépourvu et sort totalement des sentiers battus pour ce genre de film. Il y a beaucoup de sensibilité liée au déroulement de la vie et de ce fait le film plaira certainement plus aux femmes qu’aux hommes. 

Le film repose surtout sur ses deux acteurs principaux. D’un côté, la sublime Anne Hathaway


qui réussit à se faire passer pour une fille peu attractive (un exploit !). Vilain petit canard au début du film, elle se transforme peu à peu en femme magnifique. De l’autre côté, Jim Sturgess, 

très doué pour jouer l’homme/enfant immature, indécis, égoïste auquel on aurait envie de mettre quelques claques afin qu’il se réveille et fasse ce qu’il faut. Mais pas besoin d’en arriver là car la vie, dans le film, s’en charge pour le spectateur. 

Les deux acteurs jouent très bien chaque âge, tous les doutes liés aux différentes étapes de la vie et l’évolution vers la maturité. Ils changent intellectuellement (ce qui vous paraît essentiel à 20 ans peut paraître frivole à 40 ans) mais aussi physiquement au fur et à mesure des années et le maquillage qui marque le passage du temps sur les visages est très bien étudié. 






Les époques (vêtements, musique, environnement…) sont bien restituées et remettent bien le spectateur en situation. 

Le film a été tourné en partie dans des décors naturels à Londres, à Edinburgh, à Paris et à Dinard. Changement de lieus, d’ambiances et d’époques, ce film nous transporte à travers la vie chaotique de ses deux protagonistes. Pour moi, c’est un joli film, triste, qu’il faut voir pour ses deux acteurs et pour le traitement original de l’histoire d’amour au cinéma.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire