samedi 9 juillet 2011

Back to the future
Harry Potter et les Reliques de la Mort 
2ème partie

Fantastique top 

Réalisé par David Yates
Avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Ralph Fiennes, Michael Gambon, Alan Rickman, Helena Bonham Carter, Helen McCrory, Robbie Coltrane, Maggie Smith, Jim Broadbent, Bonnie Wright, Evanna Lynch, Matthew Lewis, James Phelps, Oliver Phelps, John Hurt, David Thewlis, Timothy Spall, Ciáran Hinds, Domhnall Gleeson, Julie Walters, Mark Williams, Jason Isaacs, Tom Felton... 

Titre original: Harry Potter and the Deathly Hallows - Part 2

Long-métrage Américain/Britannique
Durée: 02h10min
Année de production: 2011
Distributeur: Warner Bros. France 

Date de sortie sur les écrans britanniques: 15 juillet 2011
Date de sortie sur les écrans U.S.: 15 juillet 2011
Date de sortie sur nos écrans (en 3D dans les cinémas équipés): 13 juillet 2011
 


Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr): Dans la 2e Partie de cet épisode final, le combat entre les puissances du bien et du mal de l’univers des sorciers se transforme en guerre sans merci. Les enjeux n’ont jamais été si considérables et personne n’est en sécurité. Mais c’est Harry Potter qui peut être appelé pour l’ultime sacrifice alors que se rapproche l’ultime épreuve de force avec Voldemort. 

Bande annonce (VO)

Ce que j’en ai pensé: 
J’avais trouvé la première partie du diptyque (‘Harry Potter et les Reliques de la Mort – 1ère partie') un peu longue (surtout sur certaines situations répétitives). Mais elle était filmée dans l’esprit des ‘Harry Potter’ et répondait en tout point à ce que l'on pouvait en attendre visuellement. Elle m’avait laissée sur ma faim (ce qui est le but d’une première partie) et j’attendais la suite avec impatience. 

Cependant, j’étais aussi un peu inquiète face à ce dernier épisode. Il termine une saga qui a amené les spectateurs dans les salles obscures pendant 10 ans. Comme tous les habitués, j’ai suivi les aventures du jeune sorcier, de ses amis, de ses ennemis et de son univers au cours de toutes ces années. On ne clôt pas une telle saga sans une énorme pression des fans qui attendent une fin digne de leur fidélité. 

« Alors ??? », vous demandez-vous, « Cet épisode est-il à la hauteur ? ». Ma réponse est : « oui ». Il incarne parfaitement l’esprit de la saga toute entière. Il est l’apothéose de l’histoire Harry/Voldemort. Il réserve des surprises, répond à toutes les questions et, en ce qui me concerne, à toutes mes attentes. 

Il reprend à la fin de la première partie. Petit rappel, souvenez-vous: La crypte de pierre d'Albus Dumbledore est profanée et la Baguette de Sureau est subtilisée des mains du défunt directeur. Avec toute la malveillance qui le caractérise, le voleur - Lord Voldemort - lève la baguette en l'air et déclenche la foudre qui illumine les nuages noirs. Selon la légende, la Baguette de Sureau est l'une des Reliques de la Mort - qui comptent aussi la Pierre de Résurrection et la Cape d'Invisibilité - qui rendent immortel celui qui les détient toutes les trois. Chacune d'entre elles a des qualités propres, mais la Baguette de Sureau est réputée pour être la baguette magique la plus puissante qui ait jamais existé (Source: Warner Bros. France). 


Visuellement, il est très réussi. Certaines mises en scène (dès le début du film) sont de toute beauté. La 3D donne plus de profondeur à certaines scènes et met en exergue le soin apporté par le réalisateur, David Yates, aux détails. La précision de ces derniers m’a impressionnée. Le rendu visuel n’en est que meilleur. Les maquillages, les décors, les costumes, les couleurs… j’ai senti que tout avait été minutieusement préparé et travaillé pour permettre au spectateur de profiter une dernière fois de l’ampleur et de la richesse de cet univers. 



L’ambiance de la saga dans son ensemble (magie, extraordinaire, temps de guerre…) est vraiment très bien rendue. C’est surtout la tension qui prime dans cet épisode, notamment dans la bataille qui oppose les forces de Voldemort aux sorciers de Poudlard. Il y a une vraie volonté de rendre cette scène épique, cela se sent et c’est bien le cas. Pas d’inquiétudes, les pointes d’humour habituelles sont présentes, permettant de garder un côté plus léger qui a toujours été un point commun à tous les ‘Harry Potter’. 



Les acteurs (la multitude d’acteurs devrais-je dire) remplissent leur contrat parfaitement comme d’habitude. Tout le monde est à sa place. Je trouve impressionnant que les acteurs aient tous répondus présents pendant si longtemps pour interpréter des personnages qui ont parfois peu de texte et/ou peu de présence à l’écran. Pour moi, c’est une preuve que ce n’est pas une saga comme les autres. Il n’y a pas que les spectateurs qui sont attachés aux personnages et à l’univers ‘Harry Potter’… Concernant les 3 acteurs principaux (Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint), je les ai trouvés très bons. Harry, Hermione et Ron sont sur le point de devenir adultes et doivent faire face à des situations compliquées et violentes que les adultes eux-mêmes ne savent pas toujours assumer. Ils jouent très bien la prise de décision et l’expérience du malheur malgré leur jeune âge. 


Le lien profond et douloureux entre Harry Potter et Voldemort est clarifié, expliqué, très bien interprété par les deux acteurs (Daniel Radcliffe et Ralph Fiennes) et monte en pression jusqu’au bout. 






Comme un tour d’adieu, pendant tout le film, les personnages retournent sur des lieux importants des épisodes précédents (le chemin de traverse, la chambre des secrets, Poudlard…). Cela participe en partie à l’émotion suscitée par le fait que nous voyons ces personnages et ces lieux pour la dernière fois sur grand écran. Cependant, bien qu’on retrouve certains lieux déjà vus par le passé, les occasions ou situations sont nouvelles. Il n’y a pas d’impression de déjà vu.
Il y a beaucoup d’émotions dans ce dernier épisode. C’est le plus sombre de tous. La mort et la destruction y sont omniprésentes. C’est la guerre dans le monde des sorciers. Certains personnages ne sortiront pas vivant de cet affrontement final, d'autres se révéleront être des héros et certains devront choisir leur camp, mais je n’en dis pas plus… 




Ce film qui dure 2h10 est passé très vite, à tel point que j’ai été surprise de voir déjà arriver la dernière scène. Evidemment si vous avez vu la première partie, vous n’avez pas besoin de moi pour vous dire d’aller voir la deuxième. Par contre, je peux vous dire que vous ne serez pas déçus, que vous passerez un excellent moment et que vous aurez un petit pincement au cœur à la fin. David Yates a fait un excellent travail et nous offre une très belle conclusion à cette aventure si attachante. 
------------------------------------------
Bonus vidéos (ajout du 24 juillet 2011):
“Gringotts and Goblins” est le making of de la spectaculaire scène se déroulant dans la banque Gringotts où l’on découvre notamment comment les acteurs sont grimés en gobelins: http://www.youtube.com/watch?v=QONIY35IL6k

“Last days” retrace les derniers jours de tournage avec les départs Alan Rickman, d’Helena Bonham Carter et, en point d’orgue, les adieux de Daniel Radcliffe: http://www.youtube.com/watch?v=TWJyi8b-xjs
------------------------------------------














Un grand merci à Warner Bros. France qui a organisé l’avant-première grâce à laquelle j’ai pu découvrir ce dernier excellent épisode.

Post lié à cette page: Concours 'Harry Potter' 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire