lundi 6 juin 2011

Back to the present
X-Men: Le Commencement


Le lundi 30 mai 2011, j'ai assisté à la "Nuit X-men" au Grand Rex.


Au programme, j'ai pu redécouvrir sur écran géant  avec toujours autant de bonheur les trois premiers volets des "X-Men" et découvrir en avant-première "X-Men: Le Commencement". Au delà du plaisir de (re)voir ces films, j'ai beaucoup apprécié l'ambiance  qui régnait lors de la soirée: bonne humeur et partage d'émotions dans une salle enthousiaste pour une veillée X-Men vraiment réussie de bout en bout.

1ère partie de soirée: 
X-Men/X-Men 2/X-Men, l'affrontement final



Réalisé par Bryan Singer
Sortie au cinéma en France le 16 août 2000 


Résumé: 1944, dans un camp de concentration. Séparé par la force, de ses parents, le jeune Erik Magnus Lehnsherr se découvre d'étranges pouvoirs sous le coup de la colère : il peut contrôler les métaux. C'est un mutant. Soixante ans plus tard, l'existence des mutants est reconnue mais provoque toujours un vif émoi au sein de la population. Puissant télépathe, le professeur Charles Xavier dirige une école destinée à recueillir ces êtres différents, souvent rejetés par les humains, et accueille un nouveau venu solitaire au passé mystérieux : Logan, alias Wolverine. En compagnie de Cyclope, Tornade et Jean Grey, les deux hommes forment les X-Men et vont affronter les sombres mutants ralliés à la cause de Erik Lehnsherr/Magnéto, en guerre contre l'humanité.

Bande annonce (VO)







Réalisé par Bryan Singer 
Sortie au cinéma en France le 30 avril 2003 

Résumé: Toujours considérés comme des monstres par une société qui les rejette, les mutants sont une nouvelle fois au centre des débats alors qu'un crime effroyable commis par l'un d'eux relance la polémique autour de l'Acte d'Enregistrement des Mutants et le mouvement anti-mutants, dirigé par l'ancien militaire William Stryker. Quand ce dernier lance une attaque contre l'école de mutants du Professeur Charles Xavier, les X-Men se préparent à une guerre sans merci pour leur survie, aidés de Magnéto, récemment évadé de sa cellule de plastique. Parallèlement, Wolverine enquête sur son mystérieux passé, auquel Stryker, dont on dit qu'il a mené de nombreuses expériences sur les mutants, ne serait pas étranger...

Bande annonce (VO)




Réalisé par Brett Ratner
Sortie au cinéma en France le 24 mai 2006 

Résumé: Dans le chapitre final de la trilogie X-Men, les mutants affrontent un choix historique et leur plus grand combat... Un "traitement" leur permet désormais d'échapper à ce qu'ils sont. Pour la première fois, ils ont le choix : conserver ce qui fait leur caractère unique mais leur vaut la défiance et la méfiance de l'humanité, ou bien abandonner leurs pouvoirs et devenir des humains à part entière.Les points de vue opposés des leaders des mutants, Charles Xavier, qui prêche la tolérance, et Magneto, qui croit à la survie des plus adaptés, sont plus que jamais incompatibles et vont déclencher la plus acharnée des batailles.

Bande annonce (VO)


2ème partie de soirée: 
X-Men: Le Commencement

Science-fiction/Action à découvrir

Réalisé par Matthew Vaughn

Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon, Jennifer Lawrence, Rose Byrne, Oliver Platt, Jason Flemyng, Zoë Kravitz, January Jones, Nicholas Hoult, Lucas Till, Beth Goddard, Caleb Landry Jones, Edi Gathegi… 

Titre original: X-Men: First Class
Long-métrage Américain
Durée: 02h10min
Année de production: 2011
Distributeur: Twentieth Century Fox France

Date de sortie sur les écrans U.S.: 3 juin 2011
Date de sortie sur nos écrans: 1 juin 2011
 (déjà dans les salles)


Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr): Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, et travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata…

X-Men : le commencement nous entraîne aux origines de la saga X-Men, révélant une histoire secrète autour des événements majeurs du XXe siècle.

Bande annonce (VO)

Ce que j'en ai pensé: C'est Matthew Vaughn, le génial réalisateur de "Kick-Ass", 


qui nous a concocté ces nouvelles aventures des "X-Men" afin de nous retracer l'origine de certains personnages principaux (et aussi secondaires) des trois premiers volets. 

Comme j'ai eu la chance de voir ce film lors de la nuit "X-Men" du grand Rex, je venais de voir les trois volets précédents juste avant d'assister à la projection de celui-ci et à mon avis c'est ce qu'il faut faire. 

Matthew Vaughn s'est intelligemment attaché à lier les premiers "X-Men" au sien (et  oui, pas évident de raconter le début d'une histoire quand tout le monde a déjà vu la suite). Pas de souci, tout est expliqué, lieux, costumes, avion, noms..., chaque élément récurrent à une origine ici retracée. Je me demande d'ailleurs si le titre américain du film (X-Men: First Class) n'est pas une double référence à la première classe de l'école du Professeur X et à l'apprentissage par le spectateur de sa première leçon sur les origines des "X-Men". 


J'ai trouvé remarquable l'incrustation des super-héros dans l'Histoire du XXème siècle. Le film débute pendant la seconde guerre mondiale et se termine vers 1962 après la crise des missiles de Cuba. Le réalisateur respecte vraiment le propre des supers-héros, car ils ne sont jamais en dehors de l'Histoire dans les comics (bandes dessinées Américaines), ils sont toujours en plein cœur. Du coup, il réussit de main de maître à faire un film avec un grain d'image un peu vieillot (et des costumes et des décors cohérents avec la période historique montrée) mais qui intègre des effets spéciaux dernier cri et des scènes d'actions insensées sans que cela ne choque le regard ou paraisse totalement hors propos. Tout est parfaitement incorporé, Matthew Vaughn a su conserver une logique temporelle du début à la fin. 






Le film commence pendant la seconde guerre mondiale et reprend la scène d'ouverture du premier X-Men mettant en scène Erik Lehnsherr (futur Magneto), enfant, qui est séparé de ses parents dans un camp de concentration. Toute cette introduction relative à la seconde guerre mondiale nous permet de mieux comprendre les prises de positions et certaines répliques de Magneto dans les autres X-Men.
Il en va de même pour l'amitié entre Erik Lehnsherr (interprété adulte par Michael Fassbender) et Charles Xavier [futur Professeur X] (interprété par James McAvoy). Le film nous explique pourquoi ils sont passés d'amis presque frères à ennemis (mais qui se respectent). Après, leurs relations dans les autres films ne soulèvent plus de questions, c'est très clair. 



Les deux acteurs sont excellents: 
- Michael Fassbender joue très justement un homme aveuglé par la vengeance et qui a été très fragilisé par des évènements monstrueux dans son passé



- James McAvoy joue à merveille un Charles Xavier qui évolue, toujours ouvert d'esprit, humaniste et bon, il s'amuse de son pouvoir avant de devenir le protecteur et le rassembleur que l'on connaît sous le nom de Professeur X.



Grâce à ses personnages principaux, Matthew Vaughn prouve qu'il sait aussi bien manier l'humour que le drame. Toute l'intrigue retraçant l'amitié de ses deux personnages est excellente.

L'histoire insiste aussi sur des seconds rôles tels que Mystique ou Le Fauve, leur souffrance par rapport à leur différence (contrairement au Professeur X et à Magneto, ils ne peuvent pas cacher facilement qu'ils sont des mutants du moins sans compromettre qui ils sont réellement) ce qui ajoute à l'intérêt et à l'intelligence du film. Leur histoire est une thématique sur le passage de l'adolescence à l'âge adulte, l'acceptation de soi, les choix que l'on doit faire et qu'il faut par la suite assumer. Ces deux personnages sont eux aussi présents dans les premiers films (mais la relation entre Mystique et le Professeur X n'y est jamais indiquée).




 


Côté méchant, Kevin Bacon (qui interprète l'affreux Sebastian Shaw) est, pour moi, un choix parfait car cet acteur sait jouer les salauds à merveille (et dans le film il s'en donne à cœur joie) et surtout il a un style un peu "sixties" (surtout dans la démarche) qui va très bien avec la période historique du film. Il assume tout à fait le rôle et j'ai adoré le détester!



Pour ce qui est des clins d'oeil vis-à-vis des premiers films, le réalisateur nous en fait plusieurs, notamment via une apparition vraiment rigolote mais je ne vous en dit pas plus pour ne pas gâcher la surprise.

Il s'agit donc pour moi d'un film presque archi-réussi, je dis presque car je n'ai malheureusement pas aimé en partie les troisièmes rôles représentant la jeune garde des mutants. Emma Frost, Azazel et Angel Salvadore notamment, qui à mon avis n'ont pas d'intérêt, manquent de clarté (qui sont-ils? quels sont leurs pouvoirs [c'est brouillon pour Emma Frost, vraiment pas évident à comprendre pour Azazel et ceux d'Angel ne sont pas passionnants]?), ne sont que des faire-valoir (parfois inutiles?) pour les personnages principaux et ne sont pas forcément très bien interprétés.

En tout cas, c'est une évidence, si vous avez vu les précédents "X-Men", vous devez aller voir celui-ci qui ne vous décevra pas. Je l'ai vraiment trouvé adroit dans sa réalisation, très réussi visuellement et intéressant au niveau scénario. J'espère qu'il y aura une (des) suite(s) et si oui, je vais les attendre avec impatience... 




Coffret "X-Men: Le Commencement"

Comme je ne suis pas fan du tout (...), je me suis offert le très beau coffret disponible en pré-réservation proposé à l'occasion de la sortie du film par la Fnac (http://video.fnac.com/a3528484/X-Men-Le-commencement-Coffret-de-pre-reservation-Specifique-Fnac-James-McAvoy-Blu-Ray)


Il inclut:


- Un comics US original sur l’histoire d’Emma Frost avec une couverture INEDITE COLLECTOR 
- Un T-shirt X-MEN FIRST CLASS en édition limitée dans sa pochette 
- Une Lithographie collector exclusive et numérotée à 1500 exemplaires réalisée par Stephen Segovia 
- Les 10 Fiches d’identité des personnages X-MEN LE COMMENCEMENT
- La carte cadeau Fnac d’une valeur de 24,99 € pour récupérer l’édition triple play (Bluray + DVD + copie digitale) prévue en Octobre 2011





Le coffret est vendu sur le site de la Fnac au prix de 89,90 € mais si vous êtes adhérent Fnac, il vous sera remboursé 40 € en chèques cadeaux, le prix revient donc dans ce cas à 49,90 €.


Vivement la sortie du Blu-Ray en espérant qu'il soit plein de bonus intéressants!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire