lundi 6 juin 2011

Back to the future 
L’Affaire Rachel Singer

Thriller/Drame qui prend aux tripes

Réalisé par John Madden
Avec Helen Mirren, Sam Worthington, Tom Wilkinson, Jessica Chastain, Marton Csokas, Ciarán Hinds, Jesper Christensen...

Titre original: The Debt
Long-métrage Américain
Durée: 02h00min
Année de production: 2011
Distributeur: Universal Pictures International France

Date de sortie sur les écrans U.S.: 31 août 2011
Date de sortie sur nos écrans: 15 juin 2011





Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr): En 1965, trois jeunes agents du Mossad -Rachel Singer, David Peretz et Stephan Gold- orchestrent la traque et la capture du tristement célèbre "chirurgien de Birkenau" dans le but de le transférer en Israël où il sera jugé pour ses crimes passés. Mais le détenu tente de s’enfuir et la mission s’achève avec la mort du criminel nazi dans les rues de Berlin-Est. Les trois agents rentrent en Israël où ils sont accueillis en héros.

30 ans plus tard, Rachel est toujours célébrée dans son pays comme un modèle de dévouement et de courage. Et sa fille publie un livre qui relate toute la mission du trio, de l’identification à l’enlèvement, puis à la séquestration du médecin nazi à l’ombre du Mur de Berlin. Mais bien des choses se sont passées depuis. Rachel et Stephan ont été mariés et ont divorcé. Et David n’est toujours pas en paix avec lui-même ni avec Rachel. Un sentiment de doute et d’incertitude plane sur le trio.

Quand Stephan révèle à Rachel l’existence d’un vieil homme en Ukraine qui prétend être le véritable "chirurgien de Birkenau", la possibilité d’une compromission lors de la mission à Berlin-Est et d’un secret qui durerait depuis 30 ans émerge soudain. Rachel reprend le chemin de l’Europe de l’Est. Hantée par ses souvenirs, elle va devoir affronter les traumatismes du passé et enfin s’acquitter de la dette qu’elle a contractée tant d’années auparavant.

Bande annonce (VO)



Ce que j’en ai pensé: J’ai eu la chance de découvrir « L’affaire Rachel Singer » en avant-première lors du Festival international du Film Policier de Beaune du 1er au 3 avril 2011. Le film y a d’ailleurs gagné le prix « Spécial Police ». 

C’est un très beau film. Le thème est difficile. J’ai regardé cette histoire les dents serrées. Le réalisateur fait un excellent travail pour faire monter la tension, nous faire partager la claustrophobie et/ou le dégoût face à certaines situations, l’angoisse de l’attente et nous faire comprendre le poids des très lourdes responsabilités qui pèsent sur ces jeunes agents en mission. 

Pas de jugement, le film raconte des faits, une histoire. Après c’est au spectateur de se faire son propre avis et son opinion sur les faits montrés. Mais filmer des situations telles que décrites à l’écran pourrait s’avérer très difficile et ne pas fonctionner sans le dévouement des acteurs à leur rôle. Il s’agit ici d’un film sans effets spéciaux dans des décors simples qui se construit avant tout sur la proximité des personnages, leurs sentiments, leurs peurs, leurs forces et leurs faiblesses. 

Les acteurs sont tous excellents :
- Jessica Chastain (qui interprète Rachel Singer jeune) exprime à la fois la force et le courage mais aussi la fragilité d’une femme tourmentée par des évènements qu’elle doit assumer malgré tout 


- Helen Mirren (qui interprète Rachel Singer âgée) est parfaite comme d’habitude 



Les deux femmes, au centre de l’intrigue, se complètent totalement pour relayer les sentiments du personnage au travers du temps et crédibilisent cette histoire dure. 

Une très belle femme en mission avec deux agents masculins… Evidemment je me suis doutée qu’un triangle amoureux ne serait pas loin… 






Sam Worthington (qui interprète David jeune) et Marton Csokas (qui interprète Stephan jeune) sont tous les deux très bons : 

- Sam Worthington a un jeu tout en finesse et en sentiments intériorisés, son personnage, David, est abîmé par la vie et habité par sa mission. Plus âgé il est relayé par Ciarán Hinds qui sert de déclencheur aux évènements qui amèneront le groupe à affronter la vérité 



- Marton Csokas est l’extraverti du groupe, son personnage a une attitude théâtrale et égocentrique. Plus âgé, il est relayé par Tom Wilkinson qui joue très bien la manipulation et le désir de conserver son statut à tout prix. 



Tous ces personnages, jeune ou âgé, doivent affronter le "chirurgien de Birkenau" (interprété à merveille par Jesper Christensen que j’ai eu envie d’étrangler pendant tout le film) 



pendant leur vie et cette rencontre les marquera à jamais. L’affrontement psychologique entre les jeunes agents et ce monstre est très bien mis en scène. L’ambiance de claustrophobie qui règne dans l’appartement est vraiment partagée par le spectateur. 

Je suis restée « accrochée » à l’écran jusqu’au bout. Même si j’ai, parfois, deviné les rebondissements à venir cela n’a rien retiré à la force du récit et des situations. Je conseille ce film qui n’est pas divertissant mais qui a le mérite d’informer et qui marque les esprits pendant un bon moment après l’avoir vu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire