lundi 25 avril 2011

Back to the future
Animal Kingdom


Drame

Réalisé par David Michôd
Avec Guy Pearce, James Frecheville, Jacki Weaver, Ben Mendelsohn, Joel Edgerton, Luke Ford, Sullivan Stapleton, Dan Wyllie…

Interdit aux moins de 12 ans


Long-métrage Australien
Durée : 01h52min
Année de production : 2010
Distributeur : ARP Sélection

Prix de la Critique Internationale au Festival International du Film Policier de Beaune, édition n°3

Date de sortie sur les écrans Australien : 3 juin 2010
Date de sortie sur nos écrans : 27 avril 2011 



Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr): Une rue anonyme dans la banlieue de Melbourne. C’est là que vit la famille Cody. Profession : criminels. L’irruption parmi eux de Joshua, un neveu éloigné, offre à la police le moyen de les infiltrer. Il ne reste plus à Joshua qu’à choisir son camp... 

Bande annonce (VO)


Ce que j’en ai pensé : J’ai eu la chance de découvrir « Animal Kingdom » en avant-première lors du Festival du Film Policier de Beaune du 1er au 3 avril 2011. Le film est en accord avec son titre. D’ailleurs l’image d'introduction du film sur laquelle le réalisateur fait un long plan est très bien choisie à mon avis car elle est représentative du monde animal (même si pour moi ils sont plus proches d’une meute de loup dans ce film). 

Le film met en scène un jeune homme qui, parce qu’il perd sa mère, est amené à venir vivre avec sa grand-mère et ses oncles qui forment un clan de malfaiteurs (un genre de meute). C’est l’histoire de cette famille qui a un fonctionnement particulier avec un aîné tyran qui mène la danse, une mère manipulatrice, un fils protecteur, un violent, un suiveur et cet adolescent qui doit faire son chemin au milieu des tensions, des excès et des comportements atypiques et criminels de sa famille. 








Je l’ai trouvé bien réussi dans la façon de nous décrire le fonctionnement de ce groupe, les dynamiques, chaque personnalité et la montée des tensions en mettant en avant l’évolution du « jeune loup » au sein du clan.  



C’est la présence de ce jeune qui rend le film plus original qu’il n’y paraît au premier abord. Cette présence permet d’aborder le fonctionnement du clan d’un « œil neuf », à la manière de l’adolescent et du spectateur qui se retrouvent à égalité dans la découverte des personnalités et des agissements de cette famille. 

Le seul reproche que je ferai au film est la longueur de certaines scènes qui coupent la dynamique de l’ensemble - entre deux scènes d’intérêt, le film semble parfois s’éterniser sans raison. 

Autrement, je l’ai trouvé très justement interprété (Guy Pearce y joue un assez petit rôle mais qui a son importance car il représente la menace extérieure pour le clan) et mis en scène.


Il ne s’agit pas d’un film d’action et les situations montrées sont plus accessibles et compréhensibles pour des adultes que pour des adolescents. Il n’y a pas vraiment de recherche de morale mais plus une démonstration de ce qu’est ce groupe dans les faits. Je l’ai trouvé intéressant et sortant des sentiers battus pour ce genre de film. A découvrir ce mercredi dans les salles.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire