dimanche 17 octobre 2010

Back to the future
Nowhere Boy

Biopic/Drame

Réalisé par Sam Taylor-Wood
Avec Aaron Johnson, Kristin Scott Thomas, Anne-Marie Duff, Thomas Sangster, David Morrissey, Ophelia Lovibond...

Long-métrage canadien, britannique.
Durée : 01h38min
Année de production : 2009
Distributeur : Mars Distribution

Date de sortie en Grande Bretagne: 26 décembre 2009
Date de sortie aux U.S.A.: 8 octobre 2010
Date de sortie sur nos écrans: 8 décembre 2010 





Résumé emprunté à Allociné (www.allocine.fr) : John Lennon a grandi dans une famille pleine de secrets. Elevé par sa tante Mimi, il retrouve à l’adolescence sa mère, Julia. Arrivé en âge de comprendre le mystère qui a déchiré ces deux sœurs, John veut réconcilier sa famille. Une paix fragile s’installe, aussitôt ruinée par une tragédie. Mais sa mère a légué à John un don précieux : la musique. Un jeune homme tourmenté trouve enfin sa voie.

Bande annonce (VO)



Ce que j'en ai pensé: J'ai vu ce film lors du Festival du Film Britannique de Dinard le 10 octobre 2010. "Nowhere Boy" est un film sensible, délicat. C'est le premier film de la réalisatrice Sam Taylor-Wood. Le film est très fluide, très agréable à regarder. L'histoire tourne autour d'une petite partie de la vie de John Lennon (probablement celle qui a par la suite le plus influencée sa vie), avant qu'il ne devienne une star planétaire au sein des Beatles. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il soit démystifié dans le film. C'est un adolescent comme les autres avec ses problèmes, sa personnalité, ses réactions et ses passions, interprété très justement par Aaron Johnson (le génial acteur de Kick-Ass). 




Il y a par moment des répliques savoureuses comme lorsque sa tante (interprétée par Kristin Scott Thomas, excellente) lui fait une remontrance : "don't lie to me, John Lennon!". C'est drôle de voir une star pareille s'être un jour fait sermonner ainsi par sa tante. 




J'ai beaucoup aimé la simplicité avec laquelle la réalisatrice a raconté l'histoire et l'a filmée (par exemple, elle explique dans le film d'où vient le titre de celui-ci et j'ai trouvé que c'était un clin d'oeil sympa et qu'il n'est pas mal choisi). Ce qui me plaît aussi beaucoup c'est que finalement le film ne parle pas de John Lennon lui-même mais de tout ceux qu'ils l'ont entouré. Donc ce n'est pas une histoire nombriliste. Le film raconte les histoires et les rencontres qui ont fait partie de la jeunesse du personnage (la relation avec sa mère, également très bien interprétée par Anne-Marie Duff, la rencontre avec Paul McCartney, les premiers pas vers la musique...).




A mon avis, même si on ne connaît pas ou peu John Lennon, "Nowhere Boy" est un beau film, intéressant qui mérite d'être vu.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire